​Ce samedi soir a eu lieu la ​60ème finale de la Copa Libertadores entre le club argentin de River Plate et l'équipe brésilienne de Flamengo. Au terme d'un scénario complètement fou, Flamengo a renversé la rencontre avec deux buts dans les dernières minutes. Deux buts d'un joueur qui a joué en Europe, et accessoirement beau-frère d'un certain Neymar, Gabigol. Voici son portrait. 


L'héritier de Ronaldo

Gabriel Barbosa - Soccer Forward - Born 1996

Alors que l'équipe argentine River Plate, dirigée par Marcelo Gallardo, maîtrisait son sujet et la rencontre avec un but d'avance, un homme a endossé son costume de super-héros pour offrir la deuxième Copa Libertadores (la Ligue des Champions d'Amérique du Sud) de l'histoire de Flamengo après celle remportée en 1981. Si Gabigol est devenu une légende vivante à Rio de Janeiro cette nuit en marquant à la 89ème et 92ème minute, son début de carrière a pourtant était beaucoup plus poussive que prévue. 

Né à Sao Paulo en 1996, Gabriel Barbosa n'a quasiment que le football pour le sortir des bidonvilles dans lesquels il vit. A l'âge de huit ans, il marque les six buts de la victoire de son club de Sao Paulo en futsal contre Santos. Une prestation qui changera sa vie. Repéré par l'ancien club de Neymar, il va marquer les esprits dans toutes les catégories de jeunes avec pas moins de 600 buts inscrits selon son agent. Surnommé Gabigol pour sa finition incroyable, il fait ses débuts en pro en mai 2013 contre... Flamengo. Devenu titulaire l'année suivante, Gabigol marque huit buts en championnat puis dix l'année suivante à seulement 20 ans. 


Le passage manqué en Europe

Mauro Emanuel Icardi,Gabriel Barbosa Gabigol

Désigné comme l'un des plus grands talents de son pays à son poste, il fait le choix de rejoindre l'Europe en 2016 après avoir remporté les Jeux Olympiques avec le Brésil. Recruté 29 millions d'euros par l'Inter Milan, Gabigol est attendu comme le messie pour relancer une machine plutôt rouillée. Malgré son talent supposé, le joueur ne sera quasiment jamais utilisé lors de sa saison à l'Inter avec neuf matchs joués et un seul but marqué. 


Pour l'aguerrir au haut-niveau européen, il est alors prêté au Benfica Lisbonne sans beaucoup plus de réussite. Transparent aussi bien à l'entraînement que sur le terrain, il ne sera utilisé que 4 petites fois avec un but marqué en coupe nationale avant que le club portugais ne décide de casser son prêt six mois à peine après son arrivée. 


La résurrection au Brésil

Gabriel Barbosa

S'il na plus été appelé en sélection après ses quatre premières en 2016, Gabigol rêve encore de disputer la Coupe du Monde 2018 et décide donc de retourner au pays pour retrouver des couleurs et son talent. Prêté un an dans son ancien club, à Santos, Gabriel Barbosa va renaître tel un phœnix avec 18 buts marqués en 35 rencontres mais ne connaîtra pas le Mondial. 

De retour à l'Inter en janvier 2019 il est cette fois prêté un an à Flamengo. Avec le club le plus populaire du Brésil, le buteur va continuer sur sa lancée avec pas moins de 22 buts et 8 passes décisives en 26 matchs de championnat et 9 buts en 12 matchs de Copa Libertadores. Déjà adulé à Rio depuis presqu'un an, Gabigol a donc offert un dernier baroud d'honneur et pas des moindres en marquant un doublé historique en trois minutes dans les arrêts de jeu de la finale de la Copa Libertadores. Une fin de rêve pour ses supporters et lui, qui voit son prêt se terminer dans les prochains jours. 

Sa confiance retrouvée pourra-t-elle l'aider à enfin montrer tout son potentiel en Europe et à l'Inter ? Antonio Conte ne demande que ça malgré la forte concurrence avec Romelu Lukaku et Lautaro Martinez. Gabigol est sous contrat avec l'Inter jusqu'en juillet 2022. Alors que les supporters milanais ont toujours semblé apprécier le joueur et espèrent le voir aussi fulgurant et prolifique qu'au Brésil,​ le joueur pourrait ne jamais rentrer. Selon la presse italienne Flamengo aurait un accord avec les dirigeants intéristes pour un transfert de 18 millions d'euros plus un pourcentage à la revente mais le joueur doit maintenant décider de son avenir. 


Le beau-frère de Neymar

Neymar,Gabriel Barbosa

L'une des images marquantes après la soirée, outre la joie indescriptible dans les rues de Rio, a été l'explosion de Neymar sur les réseaux sociaux. S'il le côtoie en sélection et a gagné les JO avec lui, la star du pays a une relation plus intime avec le buteur de Flamengo. En 2017, Gabigol se met officiellement en couple avec Rafaella Santos qui n'est autre que la sœur de Neymar. Si l'on connait l'amour qui existe entre Neymar et sa sœur, qui a parfois beaucoup fait parler à Barcelone et au PSG, conquérir le cœur de la jeune femme avec l'aval de la star du pays est aussi difficile que remporter la Copa Libertadores.

La sœur de la plus grande star du pays et l'une de ses pépites fait forcément beaucoup parler dans la presse brésilienne au point de faire la Une de la presse people, entre autres. Depuis octobre, des rumeurs évoquent même une grossesse. Malgré tout cela, l'ambiance entre le joueur et la famille Santos n'est pas toujours au beau fixe. Gabigol ne serait pas vraiment un ami proche de Neymar et son influent père en serait venu au main avec l'attaquant de Flamengo entre deux séparations d'avec sa fille. 


Une nouvelle légende brésilienne ? 


Depuis son retour à Santos puis surtout son arrivée à Flamengo, Gabigol devient peu à peu une des plus grandes stars de son pays. Adulé par ses fans et de nombreux brésiliens pour son talent et sa grinta sur le terrain, grâce à ses buts, ses célébrations, ses cartons reçus, Gabigol fait tomber tout le pays sous son charme. 

Ainsi, le président brésilien, Jair Bolsonaro, a avoué que les accueils que lui réserve son peuple à chaque déplacement sont aussi "chaleureux que le but que marquera Gabigol en finale face à River Plate". Le très décrié président et fan du joueur a pour une fois été visionnaire.