Quatre ans après le début de l’affaire de la sextape, Mathieu Valbuena s’est livré sur cette histoire dans l’émission « Comme Jamais » diffusé mercredi soir sur RMC Sport 1.


Après avoir joué à l’OM, au Dynamo Moscou, à Lyon ou encore à Fenerbahçe, Mathieu Valbuena évolue à 35 ans à l’Olympiakos, club qu’il a rejoint cet été et avec lequel il dispute cette année la Ligue des Champions.


« On a entendu tout et n’importe quoi. C’est ça qui fait mal »


Discret médiatiquement depuis l’affaire de la sextape, Mathieu Valbuena a accepté de revenir sur ce fait, dans l’émission « Comme Jamais » diffusé sur RMC Sport 1. Une période qui fut compliquée à vivre pour l’ancien ​Marseillais.


« C’était terrible. Je n’avais rien pour moi. J’ai déjà galéré à Lyon pour trouver une maison, j’étais à l’hôtel, cinq six mois, avant la première liste de Deschamps il y a eu l’affaire qui est sortie et j’avais déjà prévenu ma famille et tout le monde pour ne pas être pris sur le fait accompli. Il s’est avéré que c’était à Lyon, que c’était déjà compliqué et tout me tombait dessus. (…) Ce qui a été le plus dur à vivre, même si je ne le montrais pas, c’est d’entendre tout ce qui se disait par rapport à cette sextape. On a entendu tout et n’importe quoi. C’est ça qui fait mal. Après on ne peut pas empêcher les gens de penser telle ou telle chose, il n’y a que moi qui sais ce que c’est. Je ne peux pas en dire plus. »


Ecarté de l’Equipe de France, une double peine pour Valbuena


Lors de cet entretien, Mathieu Valbuena évoque également les conséquences que cette affaire a eus sur sa carrière internationale qui a pris fin brutalement, alors qu’il était un joueur important de l’Equipe de France (52 sélections en Bleus).


« C’est la chose qui m’a fait le plus de mal. Je ne pense pas mériter ça, j’ai fait beaucoup pour l’équipe de France. La sélection qui suit, Didier m’appelle pour me dire qu’il ne me prendra pas pour me protéger. J’ai été doublement puni de quelque chose alors que je suis victime. Ça a été blessant de plus être en sélection injustement. Aujourd’hui, c’est dommage et ça m’attriste et en ayant tout donné avec l’équipe de France, j’aurais aimé une autre sortie. J’en ai déjà parlé avec Didier. L’équipe de France c’est derrière moi. J’avais l’espoir de revenir si j’avais été bon par la suite avec Lyon et au début avec le Fenerbahçe et j’ai vite compris que c’était mort. Il a fallu que je digère ça. Ça a mis du temps. Je ne te cache pas que si la France avait gagné l’Euro j’aurais eu les boules. »


Cette saison, le milieu de terrain français a disputé 15 matchs, inscrit 4 buts et délivré 9 passes décisives toutes compétitions confondues avec l’Olympiakos.