La victoire de l’OM face à l’OL (2-1) lors de la 13ème journée de Ligue 1, coûte cher à Marseille. La LFP a infligé du sursis et une amende au club ainsi qu'une suspension de deux matchs à Alvaro Gonzalez.


Lors de la dernière journée de ​Ligue 1 avant la trêve internationale, l’OM recevait Lyon au Vélodrome pour le premier Olympico de la saison. Un match qui fut d’une grande intensité que ce soit sur ou en dehors du terrain. En tribune, les supporters phocéens  étaient plus de 65 000 spectateurs à être venu encourager leur équipe. 


Un chiffre record pour l’enceinte du Vélodrome qui fêtait ce soir-là, les 120 ans du club. Si un superbe tifo géant a recouvert tout le stade, les fumigènes étaient également de sortie tout au long du match. À tel que point que la rencontre a été interrompue quelques minutes en début de seconde période.


Résultat, la LFP vient de sévèrement sanctionner l’​OM, en raison du comportement de ses supporters. Le club phocéen devra ainsi payer une amende de 75 000 euros pour "usage d'engins pyrotechniques, jets d'objets et utilisation de lasers". Qui plus est, ses virages sont désormais sous la menace d'une fermeture avec un sursis de deux rencontres.


Alvaro suspendu deux matchs

L’ambiance électrique en tribune le fut également sur le terrain. Malgré deux buts d’avance à la mi-temps grâce à un doublé de Dimitri Payet, les hommes d’André Villas-Boas se sont fait peur en seconde période. Quelques minutes après la réduction du score de Moussa Dembélé (59’), Alvaro Gonzalez se fait exclure après voir annihilé une action de but en plaquant le même Dembélé qui partait seul au but.

Suite à ce carton rouge, la Commission de discipline de la LFP, a infligé une suspension de deux matchs au défenseur espagnol. Alvaro Gonzalez manquera le déplacement à Toulouse ce dimanche et la réception de Brest, le 29 novembre prochain.Un coup dur pour André Villas-Boas qui va une nouvelle fois devoir remodeler sa charnière centrale.