​Après la victoire du Pays de Galles face à la Hongrie, Gareth Bale a fêté la qualification pour l'Euro 2020 en brandissant un drapeau provocateur pour le Real Madrid, 90 min a parlé avec le créateur du drapeau. 


Les relations entre ​Gareth Bale et le Real Madrid se dégradent chaque jour un peu plus depuis le début de saison. L'international gallois avait annoncé récemment et publiquement qu'il était plus excité de jouer avec sa sélection nationale qu'avec le ​Real Madrid


Très peu utilisé par Zinédine Zidane, le club Merengue reproche à Bale son manque d'intérêt et de motivation quand il joue avec les Madrilènes. Une attitude confirmée par Predrag Mijatovic, ancien attaquant du Real Madrid. "La première chose à laquelle il pense, c’est le Pays de Galles, ensuite le golfe et après, le Real Madrid."

Une sortie évidemment remarquée par le principal intéressé et les supporters gallois. À la suite du coup de sifflet final, l'international gallois s'est saisi du drapeau de son pays mais légèrement personnalisé. En effet, à côté du dragon rouge, on peut voir les mots "Wales. Golf. Madrid. In that order" (le Pays de Galles, le Golf et Madrid. Dans cet ordre).


90min a parlé avec le créateur du drapeau

Selon nos confrères ​anglais chez 90min, le propriétaire du drapeau qui se prénomme également Gareth et que l'on peut retrouver avec son compte twitter @BuzzBoncath​, s'est exprimé sur les motivations et la création de ce drapeau. 


"Ce n'est pas contre Zidane. C'était pour s'amuser. Les mots de Mijatovic ont été publiés dans la presse car c'est ce que les fans du Real voulaient entendre".


"Bale est au Panthéon du football gallois. À Madrid, ils achètent et vendent des joueurs comme ils l'entendent. C'est du football de consommation, du football jetable. La force de caractère de Bale est difficile à appréhender pour les supporters alors qu'ils ont l'habitude que tout le monde soit asservi à ce monstre du football".


"Le drapeau est un symbole du soutien qu’il reçoit de tous les supporters gallois. Nous le soutiendrons, parce que votre club est votre employeur, mais votre pays est votre foyer."


"C'était un sujet de conversation sur Twitter. Alors on a regardé comment procéder, et on a fait le design. On en parlait beaucoup après le premier match, et la personne qui a acheté le drapeau était à la rencontre (contre la Hongrie ndlr)".


Le retour dans la capitale madrilène devrait être tendu pour l'international gallois qui devrait plutôt quitter le Real Madrid lors du prochain mercato.