​Fred Hermel est consultant pour RMC et l'Équipe à Madrid. Fin connaisseur du Real et de Zinedine Zidane, il nous a ouvert ses portes pour discuter de la sortie de son ouvrage Zidane aux éditions Flammarion pendant plus d'une heure et demi.


  • Pour lire l'interview complète de Fred Hermel, cliquez ici.


Nous avons aussi pu aborder d'autres sujets comme le ​mercato du Real Madrid. Principale attraction de l'été, ​Paul Pogba n'a finalement pas rejoint la capitale espagnole alors qu'il était la "pierre angulaire" du projet de Zinedine Zidane. Et la raison de sa non venue est très simple selon le journaliste.


"Je pense que le club n’a pas tout fait pour recruter Pogba, car ils pensaient pouvoir recruter Neymar sur la ligne d’arrivée"


Paul Pogba

Il aurait été en effet peu probable même pour un club comme le ​Real Madrid, que la direction accepte de payer plus de 100 millions d'euros pour chacun des joueurs alors qu'elle venait de dépenser 300 millions d'euros. Finalement aucun des deux joueurs n'est venu.


Un faux pas qui n'alarme pas le consultant. En effet, l'absence de La Pioche dans l'effectif madrilène a permis d'accélérer l'intégration de Federico Valverde. Le bouillonnant uruguayen est la révélation de ce début de saison et a été préféré à plusieurs second couteaux.


"Zidane estime que si tu n’as pas Pogba, cela vaut mieux de faire exploser un très bon Federico Valverde, formé à la maison que d’avoir un Van de Beek qui va devoir s’adapter et trouver ses marques. Et Eriksen, ni Zidane ni le club ne le voulaient. Valverde, vous allez le découvrir, il est très fort (...) il permet à Toni Kroos d’être libéré de tâches défensives. Il est donc beaucoup plus décisif".


FBL-ESP-LIGA-EIBAR-REAL MADRID

Si Zinedine Zidane a trouvé son trio titulaire avec Casemiro - Kroos - Valverde, il n'est pas insensé de rêver d'une arrivé de Pogba, et pourquoi pas au mercato hivernal.


"Les grands clubs n’aiment pas recruter en hiver mais tout est envisageable. À 150 millions non, mais si Pogba fait le forcing..."


Les rumeurs d'arrivée du Français en Castille continueront d'alimenter les colonnes des journaux pendant de nombreux mois.