​Au terme d'un nouveau match peu rassurant face au Stade Brestois, le ​Paris Saint-Germain a tout de même réussi à s'offrir les trois points (2-1) en ​Ligue 1. C'est encore une fois Mauro Icardi qui a joué le rôle de sauveur, en inscrivant le but de la victoire dans les dernières minutes. 


Il était temps que la trêve internationale débute pour le club de la capitale. Thomas Tuchel va pouvoir travailler durant les deux prochaines semaines pour donner un nouvel élan à son équipe.


Le PSG encore en petite forme

Ce mois de novembre est délicat pour le PSG. Depuis sa large victoire face à l'OM en Ligue ​1 à la fin du mois d'octobre (4-0), le club de la capitale ne parvient pas à évoluer à son meilleur niveau. Si les hommes de Thomas Tuchel avaient déjà connu une troisième défaite, en championnat, la semaine passée sur la pelouse de Dijon (2-1), ils sont allés chercher la victoire face à Bruges en Ligue des Champions dans la douleur mercredi dernier (1-0). 


Pour cette rencontre à Brest, le PSG n'a pas encore rassuré. Si le club de la capitale est venu avec la ferme ambition de se rassurer, il a encore connu quelques coups de mou. Sur l'égalisation brestoise notamment, la défense parisienne s'est montrée trop apathique. Réussissant tout de même à prendre les trois points dans ce match, les coéquipiers de Thiago Silva devront réussir à hausser leur niveau de jeu dans les prochaines semaines. 


Une première défaite à domicile pour Brest

​Si le PSG était, bien évidemment, le grand favori avant le coup d'envoi, il faut tout de même noter que le Stade Brestois reste l'une des meilleures équipes du championnat à domicile. Alors que les joueurs brestois avaient disputé six rencontres devant leur public depuis la reprise, ils n'avaient toujours pas connu la moindre défaite (3 victoires et 3 nuls). 


Il fallait donc tout de même que le PSG fasse le travail pour s'imposer. Ayant réussi à bousculer l'équipe parisienne à de nombreuses reprises, le club brestois a craqué en fin de match. Toutefois, cela laisse présager de belles choses pour le promu. Toujours installé dans la première partie de tableau, il pourrait bien réussir à se relancer rapidement. 


Sergio Rico, une première en L1

Blessé lors de l'échauffement, Keylor Navas a dû céder sa place à Sergio Rico dans la cage parisienne. Le portier prêté par le FC Séville disputait alors ses premières minutes avec le PSG. Si le gardien de 26 ans pensait sûrement jouer une rencontre plus tranquille, l'Espagnol a tout de même dû se mettre en évidence à de nombreuses reprises. 

Malgré un contrôle de balle manqué en première période, qui aurait pu coûter cher à son équipe, Sergio Rico a fait un match solide par la suite. S'il ne peut pas grand chose sur l'égalisation du Stade Brestois, le portier espagnol s'est montré rassurant dans la plupart de ses interventions. Une bonne nouvelle pour le PSG qui peut compter sur une doublure de luxe pour le reste de la saison. 


Edinson Cavani, encore trop tendre

N'ayant plus été titulaire avec le PSG depuis le mois d'août dernier, Edinson Cavani avait une belle occasion pour rappeler toutes ses qualités de finisseur. Désormais en concurrence avec Mauro Icardi, l'international uruguayen a déjà pris beaucoup de retard à cause d'une blessure à la hanche peu de temps après la reprise. 


S'il comptait sûrement marquer des points durant cette rencontre, El Matador n'aura pas réussi à se mettre en évidence. Trop peu servi à la pointe de l'attaque, le joueur de 32 ans a d'ailleurs cédé sa place à Mauro Icardi à dix minutes du terme de la rencontre. Le nouvel entrant n'a, de son côté, pas manqué de conforter encore un peu son statut.


Mauro Icardi, une nouvelle fois décisif

Mis au repos avant l'entame de cette rencontre, Mauro Icardi avait sûrement déjà l'envie de montrer qu'il était indispensable au sein du système parisien. Auteur de huit buts lors de ses sept dernières apparitions avec le PSG, l'international argentin faisait partie des hommes en grande forme de l'effectif parisien. 


Après avoir passé 80 minutes sur le banc de touche, Thomas Tuchel a choisi de le lancer pour changer l'issue de match. Et il n'a eu besoin que de cinq minutes pour jouer les sauveurs ! Tel un renard des surfaces, l'attaquant parisien a offert la victoire à son équipe sur sa première occasion.