​Malgré un bon début de saison en Ligue 1 comme en Ligue des Champions, le PSG dispose d'une marge de progression sur certains secteurs. 


L'important d'être constant


Malgré un bilan comptable favorable, le jeu parisien demeure encore perfectible. Les hommes de Thomas Tuchel doivent gagner en constance, ils ne peuvent pas se permettre de gérer leurs matchs ou de choisir leurs rencontres, ils doivent être performants aussi bien contre Dijon que contre le Real Madrid. Cette constance se vérifie dans la motivation des parisiens à chaque début de rencontre, le pressing doit être plus régulier. 


Le pressing : le mettre et apprendre à le subir


C'est la base du jeu du ​PSG : récupérer vite afin de se projeter rapidement devant le but. Lorsque Marco Verratti est pressé, le club parisien doit trouver d'autres alternatives pour sortir le ballon et construire le jeu. Les pressings adverses ont trop tendance à déstabiliser facilement les hommes de Thomas Tuchel. Ils doivent apprendre à faire avec cette intensité qui sera de tous les instants en Ligue des Champions. De la même façon, Marquinhos et Gueye, doivent endosser ce rôle de presseurs infatigables lorsque le PSG n'a pas la balle et doivent constamment harceler l'adversaire afin de garder le dessus tactiquement.  


Être capable de varier les attaques 


Même si le PSG inscrit de nombreux buts cette saison, son jeu offensif est parfois trop stéréotypé, les attaques proviennent souvent des mêmes joueurs. le PSG est très dépendant de son duo ​Di Maria-Mbappé dans la construction, quand l'Argentin et le Français ne sont pas en grande forme, les autres possibilités offensives du club de la capitale ne sont assez présentes, l'absence de Neymar se fait ressentir. 


Le manque de variété en attaque ajouté à un peu de suffisance sur certaines rencontres expliquent pourquoi le PSG a déjà perdu 3 matchs de Ligue 1 cette saison en 12 matchs.