Michel Platini en rajoute une couche après ces propos sur le PSG


Michel Platini est de retour. En pleine promotion de son livre, et désormais à nouveau éligible, il fait le tour des plateaux TV et radio et est donc forcément interrogé sur le football en général. Et ce que l'on peut dire, c'est qu'il n'a pas de filtre et dézingue à tout va.


Quelques jours après avoir fait polémique avec ses propos sur le ​PSG en critiquant le fait que le club il n’y a pas assez de joueurs français au PSG et s'être fait "tacler" en retour par Leonardo, il en a rajouté une couche aujourd'hui au micro de RTL.


C'était mal connaître l'ancien président de l'UEFA pour croire qu'il n'allait pas répondre au Brésilien... C'est désormais chose faite puisqu'il a commencé sa réponse en indiquant qu'il ne comprenait pas assez bien le Français


"Leonardo parle bien français, mais pas assez bien pour comprendre ce que j'ai dit"

Et pour continuer le ping-pong, il a ensuite clarifié ses propos en taillant ​l'OM au passage.En effet, il a comparé la situation de Marseille à celle du ​PSG qui sont tous les deux le fruit d'une gestion mondialisée.


Il a toutefois tenté d'apaiser la polémique en félicitant Paris pour les performances du club ces dernières saisons et pour ce que le club apporte au football français. Il a terminé son intervention en indiquant que cela ne représentait pas sa conception du football.


"​Je n’ai jamais critiqué le PSG, j’ai pris un exemple. J’aurais pu prendre l’exemple de Manchester City, de Marseille où ce sont des fonds américains avec un entraîneur portugais, un directeur sportif espagnol et où il n’y a pas tellement de joueurs français. Je pense que le football a besoin de racines. Et aujourd’hui, on n’a plus de racines et c’est celui qui a le plus d’argent qui va gagner. Je trouve formidable ce qu’a fait le PSG ces dernières années, les équipes qu’ils ont, le terrain, le Parc, formidable pour le football français. Mais ce n’est pas ma conception du foot."

Reste à savoir désormais si Leonardo va répondre à Platoche... Quoi qu'il en soit, il est intéressant d'avoir l'avis de l'ancien président de l'UEFA, qui a décidé de ne pas se faire que des amis.