​Le Real Madrid a écrasé Galatasaray au Bernabeu (6-0). Portés par Rodrygo (triplé), les Merengue reprennent du poil de la bête en Ligue des Champions. Sergio Ramos d'un penalty et Karim Benzema d'un doublé ont apporté également leur contribution à cette victoire écrasante. Le Casa Blanca garde le contact avec le PSG.


Les 3 leçons de cette victoire : 

Rodrygo confirme 

Rodrygo

Le jeune Brésilien se réaffirme comme le futur crack du club. Ce soir, il a rayonné de justesse et d'intelligence. Contrairement à un Vinicius Junior, l'attaquant a joué simple et efficace. Son triplé n'est pas exceptionnel dans sa réalisation et c'est ce qui en fait sa beauté. Il n'a cherché qu'à aider son équipe à l'emporter. Rodrygo s'est même permis de distribuer une belle passe décisive à ​Karim Benzema. L'ailier droit tant recherché par Zinédine Zidane serait-il enfin découvert ? À lui de confirmer dans les semaines à venir. 


Hazard se manque encore

FBL-EUR-C1-REAL MADRID-GALATASARAY

C'est la déception. La seule fausse note de cette rencontre, hormis la blessure de Marcelo, vient d'​Eden Hazard. Sa percussion reste minime et il ne trouve que trop peu d'espaces. Alors, nous voyons bien ses grigris habituels avec des talonnades pour Ferland Mendy ou pichenette pour Benzema. Pourtant, il n'est que trop peu impliqué concrètement. Sa percussion n'a lieu que trop loin des buts. Ensuite, l'international Belge ne sait plus quoi faire du ballon. Son positionnement pose toujours problème. 


La défense rassure

Marcao,Sergio Ramos,Thibaut Courtois

En défense, c'est beaucoup mieux. Toute l'équipe coulisse bien avec des latéraux très présents sur le porteur de balle. Aucun décalage ne peut être trouvé. Sergio Ramos dirige cet orchestre d'une main de maître. À ses côtés, Raphaël Varane poursuit sa démarche pour simplifier ses actions. Casemiro se montre bien plus rigoureux sur ses interventions. Nous sentons moins de déchets dans ses tacles et plus de calme. Thibaut Courtois n'a pas eu à s'employer plus que cela pour conserver son clean-sheet. 


Le Real conserve sa deuxième place dans cette poule, sans forcer son talent. Désormais, les regards sont tournés vers Eibar et la Liga ce week-end.