Ce début de saison en ​Ligue 1 nous réserve beaucoup de surprises. Angers et Nantes sur le podium, Monaco et Lyon dans le ventre mou. C'est certain que personne n'aurait parié sur ça au mois d'aout dernier. 


Mais après presque trois mois de compétition, certaines positions commencent à se dégager et on a aujourd'hui une meilleure idée de ce qui pourrait se passer d'ici la fin de la saison. 


L'équipe 90min s'est amusée à prédire les équipes qui seront reléguées en fin de saison. Pour cela nous avons classé ici les clubs qui termineront dans les six dernières places du championnat et donc ceux qui évolueront probablement en Ligue 2 la saison prochaine. 


15ème - AS Monaco

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-RENNES

Par : ​Matthieu Taubmann


Encore une année de transition pour l'AS Monaco, ou comment faire du neuf avec du vieux. Exit Leonardo Jardim, bienvenu... Leonardo Jardim. Un entraîneur identique, un recrutement toujours aussi fouillis, il paraissait difficile de voir du changement en principauté. Alors certes le duo Ben Yedder - Slimani fait des miracles avec des statistiques tonitruantes, mais l'équipe est encore trop instable pour espérer jouer le haut du tableau. 


Quelques victoires, mais surtout des matchs nuls en pagaille et des défaites incompréhensibles, c'est ce qui attend les joueurs du Rocher cette saison. Bilan, une triste 15ème place plus proche du bas peuple que du train de vie princier monégasque. Heureusement, L'ASM se qualifiera pour l'Europa League en allant arracher la Coupe de la Ligue en finale contre Saint-Étienne. C'est promis, l'année prochaine on fera mieux.


16ème - RC Strasbourg 

FBL-FRA-LIGUE1-ANGERS-STRASBOURG

Par : ​Keawin Henry


Malgré un manque évident de résultats positifs à l’extérieur (1 points pris sur 18 possibles), on pense que ​Strasbourg dispose de toutes les armes pour se maintenir dans l’Elite. Habitué à lutter jusqu’à la dernière journée, les Strasbourgeois peuvent compter sur leurs performances à domicile, le public joue bien son rôle et le club est très difficile à manoeuvrer lorsqu’il évolue à la maison.


Le club alsacien peut compter également sur son entraineur, Thierry Laurey, coach à forte personnalité, il incarne la mentalité du club, de jouer physique et se battre sur tous les ballons.

Mais le RC Strasbourg est également capable de produire du jeu. Lors de la rencontre face à Nice, les hommes de Thierry Laurey se sont produits énormément d’occasions. 


Le maintien du club alsacien passera par une solidité dans les duels mais aussi par une élaboration interessante dans le jeu. La rencontre ce week-end face à Nîmes, lanterne rouge du championnat, est très importante pour la suite de la saison.


17ème - Dijon 

FBL-FRA-LIGUE1-DIJON-PSG

Par : ​Alexis Goudjilan 


Une fois n’est pas coutume, le ​Dijon FCO luttera jusqu’au bout, mais pourrait bien accrocher le maintien au bout du sprint final.


Porté par une défense solide, menée par Ecuele-Manga, le club bourguignon dispose également d’atouts solides sur le reste du terrain. En attaque, avec l’expérience du vétéran Tavares, ou l’insouciance de Cadiz, sur les ailes avec les troublants Chouiar et Baldé, et dans l’entrejeu, la bande à Jobard est capable de coups d’éclat.


Ce qui lui permettra d’assurer sa place en Ligue 1, malgré une absence criante de régularité... En renversant le PSG (2-1) le 1er novembre dernier, les Dijonnais ont montré de quoi ils étaient capable et une magnifique force de caractère !


18ème - Toulouse 

FBL-FRA-L1-TOULOUSE-LYON

Par : ​Christophe Varret


A force de flirter avec la ligne rouge les Violets vont forcément la franchir prochainement. Depuis sa quatrième place en 2009, le TFC dégringole année après année au point de lutter pour le maintien régulièrement.


Outre son manque d'ambition générale, le ​TFC avait rappelé un ex pour reprendre l'équipe mais comme d'habitude l'histoire n'a pas duré bien longtemps. Celle d'Alain Casanova a duré un peu plus d'un an. Si son successeur, Antoine Kombouaré, a l'habitude de jouer le maintien ses joueurs eux ne l'ont pas forcément. Hormis Gradel et Vainqueur, l'effectif manque d'expérience et possède actuellement la plus mauvaise défense du championnat mais aussi de jeunes attaquants pas toujours décisifs.


Pour la deuxième fois en trois ans, Toulouse pourrait donc jouer les barrages pour ne pas descendre en Ligue 2 dans l'anonymat presque général dans la cité rose qui craint encore plus la saison difficile du Stade Toulousain. Heureusement pour le TFC, Antoine Kombouaré a su sauver Dijon l'an passé durant ces même barrages.


19ème - ​Metz

FBL-FRA-LIGUE1-METZ-MONTPELLIER

Par : ​Seb Deroche


Depuis la saison 2007-2008, Metz est presque systématiquement redescendu en Ligue 2 après être remonté. Alors pourquoi changer les bonnes vieilles habitudes ? Affichant après 12 journées la pire différence de buts de Ligue 1 (-7), le FC Metz peut toutefois compter sur l’inévitable Habib Diallo deuxième meilleur buteur de Ligue 2 l’an passé (26 buts). L’attaquant Sénégalais qui réussit son adaptation à l’étage supérieur en inscrivant 8 des 11 buts de son équipe en Ligue 1 est clairement le principal atout des hommes de Vincent Hognon. 


Problème, une fois l’effet de surprise passé et un marquage un peu plus serré, comment les Messins vont réussir à trouver la faille ? Ajoutons à cela un club qui a du mal à conserver l’avantage comme lors du match face à Montpellier ou Toulouse, avec des points importants qui s’envolent et le FC Metz a tout du club qui va faire une nouvelle fois l’ascenseur.


20ème - Nîmes

FBL-FRA-LCUP-NIMES-LENS

Par : ​Alexis Amsellem 


Dans cette Ligue 1, où seul le PSG domine son sujet tout est possible. Cependant le Nîmes Olympique semble trop mal embarqué cette saison pour se maintenir dans l’élite. On le sait, la deuxième saison en Ligue 1 est toujours plus dure que celle de la montée, ceci additionné à la perte de Teji Savanier parti chez le rival Montpelliérain, la tâche s’annonce plus que difficile.


“Tant que l’on est pas détaché, il n’y a pas le feu au lac. On a le même nombre de points que la saison dernière”, constate serein Bernard Blaquart dont les chiffres sont exacts. Mais il semble compliqué d’imaginer qu’ils réitèreront l’exploit de la saison passée où ils n’avaient commencé à gagner qu’à la 12e journée !


Aucune victoire empochée sur les cinq dernières rencontres de l’élite alors que la Ligue 1 se montre plus faible que les années précédentes. Les gros finiront pas se ressaisir et les points perdus en ce début de saison vont surement entraîner la relégation de Nîmes, voire même une place de lanterne rouge.


Cet article vous est présenté par Doctor Sleep, bientôt dans les salles de cinéma. Découvrez la bande annonce ci-dessous. 

​​