Samedi, Rudi Garcia prendra pour la première fois place sur le banc de l'Olympique Lyonnais. Nomination surprenante des dirigeants lyonnais, l'ancien entraineur de Marseille est conscient du contexte tendu de la rencontre. Quatorzième de Ligue 1 avec seulement 9 points, les Lyonnais sont dans une situation sportive complexe. Une ambiance particulière pour le nouveau coach lyonnais, ancien entraineur adjoint de l'AS Saint-Etienne, dont le parcours demeure sujet à polémique.


Un début de règne contesté pour Rudi Garcia qui a tenu à rencontrer les groupes de supporters lyonnais cette semaine. Sans déclarer la teneur des échanges, le natif de Nemours a déclaré que "c’était important de rencontrer les supporters pour qu’ils se fassent leur propre avis sur la personne qu’ils ont en face d’eux". Un entretien important pour un homme qui souhaite éviter la relation conflictuelle qu'entretenait Bruno Genesio avec les fans du club Rhodanien.


Nouvel entraîneur du club chinois du Beijing Guoan, Bruno Genesio avait récemment réagi à cette nouvelle nomination en témoignant de sa considération et sa confiance envers Rudi Garcia. 


"Je répète, Rudi Garcia est un grand professionnel. C’est un excellent entraineur qui a fait ses preuves. Et je suis persuadé qu’il va réussir à Lyon".


Rudi Garcia et Bruno Genesio se soutiennent

Sensible aux propos de son prédécesseur, le nouvel entraineur lyonnais a répondu à son homologue. 


"Avec Bruno, on fait le même métier, c'est sympa d'avoir son soutien. C’est appréciable. Je l’ai remercié. Je me souviens qu’on était adversaires par le passé, on s’est envoyé quelques piques, mais je me souviens aussi l’avoir défendu quand il avait été attaqué. C'est un métier de plus en plus difficile, donc ça fait du bien d’avoir des témoignages comme celui-là."


Un échange amical entre deux hommes aux passifs houleux dont la verve avait parfois dépassée la pensée à l'occasion des confrontations entre leurs anciennes écuries. Il est donc possible de devenir ami avec son ancien ennemi, une leçon de vie.