À Manchester, cela fait plusieurs saisons que le soleil ne rayonne plus dans le théâtre des rêves. Depuis le départ de Sir Alex Ferguson, son ombre plane sur Old Trafford. Et cette saison, la pluie est devenu battante, la grisaille persistante. 


Club mythique d'Outre-Manche, ​Manchester United est une bête blessée dont les résultats sont indignes de son standing. Les Red Devils n'ont remporté que cinq de leurs 23 derniers matchs toutes compétitions confondues. Pire, douzième de ​Premier League, Man.U n'a pris que neuf points en huit journées de championnat.


À la tête du navire depuis décembre dernier, Ole Gunnar Solskjaer réalise l'​un des plus mauvais débuts de saison de l'histoire du club. Des statistiques inquiétantes, surtout à l'aune du derby face à Liverpool. Invincibles, les hommes de Jürgen Klopp s'avancent avec confiance à Old Trafford. Une nouvelle défaite ferait tâche dans le bilan du coach Norvégien. Alors qu'il a récemment déclaré ​sa volonté d'honorer ses trois années de contratSolskjaer perd progressivement des alliés dans l'organigramme du club. La confiance placée en lui s'étiole, son siège apparaît fragile. 


La direction frustrée par les résultats

​La rédaction anglaise de 90min a récemment appris que le vice-président Ed Woodward est particulièrement frustré par la situation actuelle. Pour l'instant United accorde encore sa confiance à Solskjaer à court terme, car ils n'ont guère envie d'effectuer une énième nomination temporaire en cours de saison. Bien que la direction de United ne veut pas avoir à faire un changement immédiat, cette position pourrait évoluer dans les prochaines semaines. 

En effet, une nouvelle vague de défaites pourrait être fatale au Norvégien qui bénéficie pour l'instant de la confiance de ses dirigeants, au moins jusqu'en décembre. Si les résultats demeurent insatisfaisants, le comité de direction pourrait profiter du mercato hivernal pour recruter un nouvel entraineur qui aurait la possibilité de profiter du marché des transferts pour effectuer les retouches nécessaires. 


Solskjaer s'engage maintenant dans une période où le temps joue contre lui. Beaucoup de chantiers doivent être réglés, à commencer par la panne offensive de son équipe qui n'a pas marqué plus d'un but dans un match depuis la victoire inaugurale contre Chelsea (4-0)


Julian Nagelsmann ou Jesse Marsch plutôt qu'Allegri

Si Solskjaer bénéficie encore d'une mince marge de manœuvre, les dirigeants s'activent en coulisses pour désigner un successeur. Pendant longtemps, Massimiliano Allegri faisait figure de favori. L'ancien entraîneur de la Juventus a confirmé qu'il essayait d'améliorer son anglais, témoignant de sa volonté d'obtenir un poste en Angleterre dans les prochains mois.

Bien que l'italien offre une garantie d'expérience et de savoir-faire, il semblerait que les recherches actuelles soient recentrées vers d'autres profils. Et un nom revient avec insistance. Celui de Julian Nagelsmann, l'entraineur du RB Leipzig. Âgé de 32 ans, il présente un profil moins expérimenté mais très prometteur. Les dirigeants Mancuniens apprécient sa faculté à remporter des rencontres grâce à ses innovations tactiques. Nommé pour la première fois entraîneur de Bundesliga à seulement 28 ans, Nagelsmann n'est pas insensible aux sirènes de United.


Mais si son profil retient l'attention, d'autres cibles sont envisagées. Dans la même veine, selon nos informations, United a coché le nom de Jesse Marsch, l'entraîneur du Red Bull Salzburg. Impressionnés par les résultats de l'Américain à la tête de l'équipe autrichienne, notamment en Ligue des Champions, les dirigeants Mancuniens gardent un œil sur son évolution.


Pochettino et Ten Hag également scrutés


De plus, une autre cible prioritaire conduit à Mauricio Pochettino. En délicatesse à Tottenham en raison de résultats décevants, l'Argentin bénéficie toujours de la confiance de ses dirigeants. Toutefois, il souhaite changer d'air et pourrait se laisser tenter par une expérience à Man.U. En sus, le profil d'Erik Ten Hag, l’entraîneur de l'Ajax Amsterdam est également très apprécié des décideurs mancuniens. Approché par Everton pour prendre la succession de Marco Silva, le Néerlandais souhaite pour l'instant se concentrer sur sa saison avec le club Amstellodamois. 


Dans les prochaines semaines, Manchester United pourrait donc désigner un nouveau chef de file pour diriger son équipe. En parallèle, un directeur sportif pourrait être nommé afin d'alléger la tache de l'entraineur et faciliter la représentation internationale du club. Solskjaer a d'ailleurs récemment annoncé être satisfait des changements envisagés par le club. Espérons qu'il ait le temps d'en profiter avant, peut-être de devoir faire ses adieux.