​Thiago Silva a vu son épouse monter au créneau pour le défendre dans le Parisien face aux critiques sur sa sensibilité. 


​Thiago Silva est souvent stigmatisé  pour son soi-disant manque de caractère pendant les grands matchs et pour une sensibilité qui l'a parfois amené à verser quelques larmes, comme après en coupe du monde 2014 ou lors de la victoire face à Liverpool en​ Ligue des Champions l'an dernier.


Dans un entretien accordé au Parisien, Isabele Silva, femme du joueur du ​PSG qu'elle a rencontré quand ils étaient encore adolescent , est monté au créneau pour défendre son mari contre les moqueries dont il est souvent victime.

Revenu sur les larmes du joueur après le match face au Chili lors de la Coupe du Monde au Brésil en 2014, elle a tenu à rappeler la pression qui reposait sur les épaules des joueurs brésiliens lors de leur mondial.


"C’est dur pour moi de revoir ces images. Les supporters ne voient les joueurs que comme des machines. Mais nous, la famille, on s'attache d'abord à l'humain. Ce qui me gêne là, ce ne sont pas ses pleurs, c'est le fait qu'on les sorte du contexte, qu'on les isole. On oublie la pression énorme qu'ils avaient sur les épaules en 2014. Qu'au Brésil, c'est impensable de jouer une Coupe du monde à domicile et ne pas la gagner."

D'un soutien sans failles, elle a souhaité comparer l'émotion de son époux à celle de Lionel Messi et les différences de traitement entre les deux joueurs, son mari étant critiqué, là où Messi passe entre les gouttes.


"Je lui ai dit qu’il avait le droit d’être ému… Quand Messi pleure sur le terrain, comme c'est arrivé, personne ne dit rien. Quand certains passent à côté de leur match, comme c'est arrivé, personne ne dit rien. Mais Thiago, lui, en prend plein la figure. Et tout d'un coup, tout le monde oublie ce qu'il a fait avant"

À ​Thiago Silva désormais de montrer qu'il peut être un joueur de caractère en réussissant un très grosse ​Ligue des Champions. Il est certain que s'il verse quelques larmes après la victoire du ​PSG après la victoire finale de la coupe aux grandes oreilles, tout le monde lui pardonnera..

.