Hatem Ben Arfa est un joueur fantasque. Capable du meilleur comme du pire. Sa carrière aura été rythmée de hauts comme de bas. Grand espoir du centre de formation de l'Olympique lyonnais, le natif de Clamart bénéficie d'une qualité technique rare. Susceptible d'éliminer plusieurs joueurs dans de petits périmètres, il est capable de fulgurances. Faisant lever les foules. Mais un sentiment prédomine irrémédiablement. La sensation qu'il peut faire plus. Mieux. 


Vainqueur de l'Euro U17 avec l'équipe de France en 2004, ​Ben Arfa avait toutes les qualités requises pour s'imposer au plus haut niveau. Ses débuts avec Lyon sont prometteurs. Après avoir reçu la distinction de meilleur espoir de la saison 2007-2008, il s'engage avec l'Olympique de Marseille. Pour 11 millions d'euros. Avec sur les épaules, les espoirs des supporters marseillais qui n'ont plus connu les joies d'un trophée remporté depuis la Ligue des Champions en 1993. Il marque son premier but dès son premier match avec l'​OM


À l'issue d'une première saison encourageante sous la direction d'Erik Gerets, il appréhende le changement d'entraîneur. Didier Deschamps prend les commandes du club. Pour une réussite intermittente. Des performances emballantes comme lors de la finale de la Coupe de Ligue, remportée contre Bordeaux (3-1). Mais sa nonchalance agace Deschamps. 

anmoins, Marseille met fin à 17 ans de disette et remporte le doublé avec le championnat de France. Et Ben Arfa se montre décisif lors de la rencontre du titre contre Rennes (3-1).


Des progrès encourageants qui en appellent d'autres. Mais lors du stage de préparation pour la nouvelle saison, Deschamps indique qu'il ne souhaite pas le conserver. Agacé par son statut de joker, Ben Arfa milite pour rejoindre Newcastle. Mais le départ de Mamadou Niang pour Fenerbahçe change la donne. D.D désire garder Ben Arfa. Une position qui ne change rien aux velléités de départ de l'ancien lyonnais. Son combat vire au clash. Ben Arfa quitte Marseille pour s'entraîner seul en région parisienne dans l'attente d'un transfert.

"Si tu ne pars pas de l'OM la tête haute, tu finiras à Metz"


À l'époque, Pape Diouf avait contacté Ben Arfa pour lui demander de revoir son jugement. Selon les informations de France Football, l'ancien président de l'OM avait lancé à HBA, à Marseille, "Si tu ne pars pas de l'OM la tête haute, tu finiras à Metz". Des propos passés inaperçus à l'époque.


Néanmoins, après son départ pour Newcastle, Ben Arfa n'a jamais réussi à confirmer. En dehors d'une saison réussi à Nice, il peine à s'imposer durablement au plus haut niveau. Aujourd'hui sans club, l'international français peine à se trouver un challenge. Après ces nouveaux mois sans jouer, le retour à la compétition s'annonce compliqué. Annoncé avec insistance à Saint Etienne, espérions que Ben Arfa retrouve rapidement son niveau de jeu. Pour rappeler à Pape Diouf que son talent opère encore.