L’ancien Nantais est revenu sur sa première titularisation sous le maillot de l’OM et les difficultés qu’il a rencontré.


Arrivé au lendemain de la fin du ​mercato en tant que joker, Valentin Rongier a dû prendre son mal en patience pour connaitre sa première titularisation sous le maillot phocéen. Elle est finalement arrivée lors de la 8ème journée de ​Ligue 1 face à Rennes au Vélodrome.


Positionné au poste de sentinelle pendant les 25 premières minutes de la partie, l’ancien Nantais est ensuite repassé relayeur. Malgré beaucoup de déchet technique, le n°21 marseillais a fait preuve de bonne volonté. Une prestation encourageante pour la suite de la saison.

Rongier impressionné par le Vélodrome

Présent en zone mixte après la rencontre, Valentin Rongier a analysé sa première titularisation de la saison avec l'​OM


"Pour tout joueur, ce n'est jamais simple de connaître le Vélodrome. Je n'avais pas peur mais je n'étais pas à 100% moi-même, physiquement j'avais les jambes coupées. Au fil du match, j'ai retrouvé le tempo. Je me suis mieux senti en seconde période. Il fallait le temps de prendre la mesure".


À Valentin Rongier désormais d’élever son niveau de jeu si il veut pouvoir prétendre à une place de titulaire dans le onze olympien. Prochain match, ce vendredi face à Amiens.