André Villas-Boas a exprimé son regret de n’avoir pas pu recruter de latéral gauche cet été, après la nouvelle performance décevante de Jordan Amavi.


Pour le compte de la 8ème journée de ​Ligue 1, l’OM recevait Rennes au Vélodrome. Un match qui s’est soldé par un match nul (1-1), le troisième de suite pour les Marseillais. Si la rencontre a été plaisante et animée, un joueur olympien a vécu une soirée cauchemardesque. Il s’agit de ​Jordan Amavi.


Auteur d’une prestation catastrophique, l’ancien joueur d’Aston Villa a été remplacé par Radonjic à la mi-temps, sous les sifflets du Vélodrome. Résultat, André Villas-Boas à dû remodeler son équipe, et a positionné Sakai arrière gauche et Bouna Sarr est redescendu d’un cran pour redevenir arrière droit. Un choix par dépit pour le coach de l’​OM.

AVB à la recherche d’un latéral gauche

Une solution de secours déjà mis en place sous l’ère Rudi Garcia. En cause l’absence de concurrence et de doublure à Jordan Amavi sur le côté gauche de la défense olympienne. Un vide qui n’a pas été comblé lors du dernier ​mercato au grand regret de l’entraîneur portugais.


"Vous savez les difficultés du mercato. On n'a pas eu la capacité d'aller au mercato et de prendre un latéral gauche. Amavi est un jeune qui mérite la confiance. Tout le monde fait des bons et des mauvais matchs. C'est une persécution individuelle d'un joueur. C'est mon opinion".


Jordan Amavi a-t-il épuisé tout son crédit auprès d’André Villas-Boas ? Réponse dès ce vendredi face à Amiens.