AC Milan v Brescia Calcio - Serie A

Serie A : 5 raisons de regarder le derby de Milan

Samedi soir, il ne faudra pas manquer le derby de la Madonnina entre  l'Inter et le Milan AC. Pourquoi ? On vous donne cinq bonnes raisons de regarder ce choc italien.

1. Pour un derby historique

Le Milan AC (fondé en 1899) et l'Inter de Milan (fondé en 1908) sont des mastodontes du football italien et européen. Leur rivalité séculaire sur la ville du nord du pays parle à chaque fan de foot qui vit en vous. Rouges et Noirs contre Bleus et Noirs, des joueurs mythiques, une enceinte partagée (San Siro). Un pur derby avec une sacrée épaisseur.

2. Pour voir un Inter qui va mieux

C'est peu dire que l'après triplé en 2010 a été compliqué à gérer pour l'Inter qui a vécu une ère blanche : aucun titre, pas d’identité de jeu, une disparition quasi totale de la scène européenne. Seulement voila, l'Internazionale a amorcé un renouveau : quatrième du dernier exercice de la Serie A, ils retrouvent la C1 et vont pouvoir dans un groupe relevé montrer qu'ils ont des ambitions nouvelles.

3. Pour se réintéresser au football italien

Ne regardez pas ce match pour de mauvaises raisons, par exemple pour voir les suites de l'affaire  Lukaku-Brozovic qui a défrayé la chronique ! On parle sans cesse de la Premier League et de la Liga en passant sous silence le championnat italien, au top dans les années 90. La Serie A mérite d'être suivie pour ces équipes historiques, ces derbys bouillants (à Milan, Rome, Turin, Gênes) et ces nouveaux cadors (Atalanta).

4. Pour découvrir le nouveau Milan

Étrange, étrange de voir les similitudes dans le passé récent des deux clubs milanais : absence de trophées, disparition de la scène continentale, instabilité interne,...

Depuis leur titre en 2011, les Rossoneri sont inexistants et pour les plus jeunes d'entre nous, le Milan n'est plus un club majeur en Europe. Et pourtant, quelle histoire ! Ce derby sera l'occasion de se pencher à nouveau sur cette institution lombarde, cinquième du dernier exercice transalpin, dotée d'un effectif jeune et prometteur avec Kessié, Piatek, Leao, Bennacer... Du neuf à Milan !

5. Pour l'ambiance

San Siro, stade mythique, va vibrer sous les chants des Ultras des deux camps. En Italie, le football est une religion, pas comme en France. Les tifosi actifs de 40, 50 ou 60 ans sont nombreux et suivent leur club à la vie à la mort. Poussez bien le son à fond samedi soir !