​De nouveaux éléments viennent d'être dévoilés sur le transfert d'Antoine griezmann à Barcelone.


Le transfert d'​Antoine Griezmann au ​FC Barcelone contre 120 millions d'Euros n'en finit plus de faire parler. En effet, si cette semaine le magistrat a proposé une sanction  de 300 euros à l'encontre du Barca afin de régler le litige l'opposant à l'Atletico, un nouvel élément dévoilé par le journal El Mundo, ne devrait pas faire baisser les tensions entre les deux clubs.

En effet, le clan Griezmann et le ​Barca ont toujours nié avoir trouvé un accord avant l’ouverture du marché des transferts, et avant que la clause du joueur ne passe de 200 à 120 millions d’euros, ces révélations devraient confirmer la version défendu par les Colchoneros.


Une commission de 14 M€

Ainsi, El Mundo a publié que le joueur français aurait négocié la somme de 14 millions d’euros de commission pour lui et sa famille en mars dernier. Une publication faite après que le journal ait eut accès aux mails retraçant ces négociations secrètes, et détaillant la répartition de la commission.


Et ces 14 millions auraient été distribués en 4 lots :

  1. sa sœur qui est aussi son agent ainsi que son père
  2. Sevan Karian, avocat de la famille
  3. un intermédiaire français qui avait participé aux négociations de l’année précédente
  4. un avocat barcelonais (qui a contribué au rapprochement Griezmann Barcelone) 

L'Atlético Madrid détient des preuves accablantes

Si l'on ne connaît pas la répartition détaillée des 14 millions d'Euros, le quotidien Espagnol indique toutefois que l'avocat ​Barcelonais aurait empoché 7 millions d'Euros dans l'affaire. Une opération dans laquelle l'intermédiaire français aurait peu à peu été évincé, ce qui l'aurait conduit à diffuser les mails d'échanges.


Il est donc certain que ce transfert rocambolesque risque de faire parler encore un moment puisque l'Atletico serait en possession des preuves. De quoi surement relancer l'affaire auprès des tribunaux ou de la FIFA elle même.