​Jugés comme grands responsables de la défaite madrilène à Paris, l'entraîneur tricolore et les deux Belges en prennent pour leur grade, ce jeudi. Dans la presse, comme sur les réseaux sociaux.


Mercredi soir, le Real Madrid a sombré d'entrée en ​Ligue des Champions... Sur la pelouse du Parc des Princes, le club merengue a reçu ​une humiliation par le PSG (3-0), dominé dans tous les compartiments, face à une équipe parisienne, pourtant affaiblie. Au lendemain de la débâcle, les Madrilènes essuient une salve de critiques, dans la presse et sur les réseaux. 


Zidane a perdu la flamme


"Nous en avons assez de l'écouter sans le croire. (...) Il est au volant d'une Formule 1 qui a perdu de la vitesse, de la puissance et de la fiabilité". Marca emploie des mots forts, pour décrire l'entraîneur Zinédine Zidane, qui n'arrive pas à remettre son équipe sur le devant de la scène, depuis son retour aux affaires en mars dernier. 

​​Le quotidien va plus loin, et annonce que "le crédit du technicien tricolore n'est pas illimité" à Madrid, et qu'un licenciement ne sera pas à exclure prochainement, si les ​Merengue ne se relèvent pas rapidement. De leurs côtés, les Twittos y ont également été de leurs critiques.

​​


​​


​​

​​


Hazard et Courtois n'ont pas la cote...

Comme leur entraîneur, les deux joueurs belges de la Maison Blanche en prennent aussi pour leur grade, après avoir livré une prestation indigeste. ​Courtois a lui encaissé trois buts, et n'a pas réalisé le moindre clean-sheet depuis février dernier, à Madrid. Suffisant pour s'attirer les foudres des fans merengue.

​​"Il a pris onze buts lors des quatre derniers matchs européens de Madrid. A Paris, sur le 1-0, il ferme les yeux lorsque Di Maria tire. Il est très peu décisif par rapport à ce qu’on attend de lui", écrit le média AS pour décrire la prestation du portier.


​​

​​

​​


​​

​​Quant à ​Hazard, il se savait attendu avant ce premier choc européen. Et le moins que l'on puisse dire est qu'il a déçu. Transparent et invisible, l'ancien de Chelsea n'a pas répondu présent et reçoit le retour de flammes...

"J'ai peur pour Hazard. Il est allé à Madrid au mauvais moment. C'est une équipe qui vieillit, qui n'évolue plus et qui n'est étincelante à aucun moment. Ça l'affectera négativement plus tard", confiait notamment Rio Ferdinand à son égard, sur les antennes de BT Sports.


Imputer la défaite à ces seuls trois hommes parait osé, même si leur responsabilité est bel et bien engagée...


Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr