​Véritable révélation de ce début de saison avec le Barça, le jeune Ansu Fati défraie la chronique à seulement seize ans. Une nouvelle inspiration pour toute une institution qui se prépare déjà à assurer l'avenir de son poulain. 


Réputés pour laisser filer des jeunes prodiges de la Masia (centre de formation du Barça), les dirigeants barcelonais entendent bien ne pas répéter les mêmes erreurs que par le passé. Apparu sous la tunique catalane à quatre reprises en compétition officielle, Ansu Fati est devenu le deuxième plus jeune joueur de l'histoire ​du FC Barcelone à évoluer ​en Liga

Buteur à deux reprises en championnat (plus une passe décisive délivrée face à Valence pour Frenkie de Jong) en l'espace de trois rencontres seulement, le jeune bissau-guinéen affole les compteurs au point de reconsidérer​ la question d'une prolongation en interne.

Prolongation de cinq ans avec 1 million d'euros de salaire annuel à la clé


Déjà prolongé l'été dernier jusqu'en 2022, les dirigeants barcelonais auraient proposé récemment une nouvelle offre de prolongation portant sur cinq ans avec une revalorisation salariale à la clé. Selon les dernières informations de Catalunya Ràdio, la nouvelle sensation catalane percevrait 300 000 euros par an en intégrant l'équipe B avec une prime à la signature de 700 000 euros. Une somme qui pourrait grimper à un million d'euros annuel avec l'équipe première. 

L'émission le Club de la Mitjanit précise également que le salaire pourrait évoluer de manière conséquente lors des trois prochaines saisons à raison de 250 000 euros chaque année. Une coquette proposition pour un joueur aussi jeune. 


Des records de précocité à la pelle


En débutant ce mardi soir sur la pelouse du Borussia Dortmund dans le cadre de la phase de poules de la Ligue des Champions, Ansu Fati est devenu le plus jeune joueur de l'histoire du FC Barcelone à évoluer en C1 à 16 ans et 321 jours (précédent record détenu par Bojan à 17 ans et 22 jours).