​Le cas Neymar avait déjà animé tout l'été parisien et visiblement ce n'est pas fini, le feuilleton semble devoir encore s'éterniser. Samedi, le Brésilien a signé son grand retour sur la pelouse du Parc des Princes. Et incontestablement ce retour n'a pas semblé faire que des heureux, l'attaquant a subi des huées de la part d'une partie du public parisien, au-delà des sifflets, plusieurs banderoles assez véhémentes à l'égard de la star brésilienne et de son père ont été déployées dans le virage Auteuil occupé par les Ultras. 


Mais si le Collectif Ultra-Paris (CUP) se montre assez revanchard, une autre partie du public parisien parait plus ouvert au pardon. Visiblement un sublime but a suffi à faire pardonner les innombrables écarts du Brésilien à certains. Si bien qu'à la fin du match face à Strasbourg, le buteur parisien semblait avoir regagné les faveurs de la majorité du Parc hors virage. Cependant si le CUP reste minoritaire en nombre, son influence n'en reste pas moins extrêmement importante. Ses membres sont la voix du Parc des Princes, ce sont eux qui assurent l'ambiance, qui font les déplacements partout en Europe. 


Les raisons de la colère des Ultras


Mais alors pourquoi les ultras ou plus précisément le CUP en veut autant ​Neymar ?  Il s'est très clairement exprimé dans un communiqué publié sur Twitter et distribué aux abords du Parc avant le match dont voici quelques lignes 


"Ce que nous reprochons à ce joueur d’avoir manqué de respect à plusieurs reprises à notre club, d’avoir mis en place une stratégie de communication désastreuse pour le quitter et ce, pour rejoindre Barcelone, l’un de nos principaux rivaux européens". 

Ce message n'est pas très étonnant, les ultras que ceux soient du ​PSG ou d'ailleurs ceux de n'importe quel autre club sont réputés pour leur amour du club, du blason au delà des joueurs qui ne sont que des individualités de passage, le respect du maillot et de l'histoire du club sont les maître-mots, il était donc évident que le CUP allait s'en prendre à Neymar tant son attitude semble contraire avec les valeurs que véhiculent les ultras.


 Un Clash Ultras vs le reste du Parc ?


Mais tout le monde à Paris ne pense pas comme le Virage Auteuil. Beaucoup préconisent le pardon ou du moins l'indifférence envers l'attaquant brésilien et cela dans l'intérêt du club. Selon eux, siffler et s'en prendre à Neymar revient à pénaliser toute l'équipe et donc l'institution PSG en général. Et puis il y a ceux qui sont prêts à tout pardonner à Neymar du moment qu'il marque des buts. Ce sont en fait deux visions du football radicalement opposées qui s'affrontent. 


Mais alors le clash est-il possible ? Peut-on craindre la scission du public parisien en deux camps ? Ce n'est pour l'instant que très peu envisageable déjà car le CUP a bien prévenu que l'intérêt du club passera toujours avant tout. "Il est hors de question que nous pénalisions l'équipe pour un seul joueur. Dès dimanche, nous prônerons l'indifférence en ce qui le concerne".  Avec les semaines, les tensions devraient donc s'atténuer. Pour l'instant les seuls affrontements entre les "anti" et les "pro- Neymar" ont été verbaux et ils se sont déroulés sur Twitter. Le compte officiel du CUP qui a pourtant l'habitude de développer une com très maîtrisée a directement répondu à ses détracteurs parfois de manière véhémente ce qui est assez inhabituel. 


Pour conclure


Pour l'instant donc :  rien de grave, il est assez peu probable qu'un vrai clash éclate entre les ultras et le "reste". Les affrontements devraient se limiter aux réseaux sociaux une fois de plus. Cependant cet épisode est très intéressant car il fait apparaître deux visions du football : pour caricaturer un peu une vision d'abord assez traditionnelle ou le respect du club et du blason  passe avant tout même les résultats et l'autre plus moderne ou la performance sportive semblerait devoir tout excuser.