Les supporters de ​Manchester United s'attendaient à un été très agité. Pourtant, à l'heure de faire les comptes à la fin du ​mercato, force est de constater que ​le grand bouleversement annoncé au lendemain d'une saison compliquée n'a pas eu lieu... En tout cas du côté des arrivées... Un mercato très risqué.


De nombreux départs

FBL-ITA-SERIEA-INTER-LECCE

S'il y a quelque chose qui a fonctionné côté ​United, c'est bien le dégraissage. En effet, cet été. ce n'est pas moins de 10 départs qui ont été acté. Si par exemple, le prêt du jeune Joel Pereira ne devrait pas avoir de véritable impact sur la vie du club, d'autres, laissent penser à un début de nouvelle aire. En effet, certains cadres ou historiques ont quitté le club. Ander Herrera tout d'abord, partit libre cet été. Chris Smalling, recruté à l'époque de Sir Alex Fergusson et totalisant 324 matchs avec United vient d'être prêté à la Roma. Enfin, Valencia, ancien capitaine et joueur emblématique sur son côté depuis 2009. Dans le registre "joueurs critiqués" qui sont parti cet été, Alexis Sanchez va pouvoir se lancer un nouveau défi à l'Inter et surtout le vrai seul avant centre de métier, Romelu Lukaku auteur de 42 buts en 2 saisons.


Les départs 

  • A. Sánchez - p. Inter Milan
  • Ander Herrera - PSG, Libre
  • C. Smalling - p. AS Roma
  • D. Henderson - p. Sheffield United
  • J. Wilson - Aberdeen FC
  • Joel Pereira - p. Heart of Midlothian FC
  • K. O'Hara - p. Burton Albion
  • Luis Antonio Valencia - LDU Quito, Libre
  • Romelu Lukaku - Inter Milan , 65,00 M€
  • M. Darmian - Parme , 1,50 M€


Pour peu d'arrivées

Daniel James

Côté arrivée, Manchester United a vécu un été loin de ses habitudes de ces dernières saisons, où le club recrutait de nombreux joueurs. Ainsi, seuls trois joueurs sont venu garnir les rangs des Red Devils. Une stratégie de rajeunisse​ment de l'équipe qui a vu arriver deux jeunes joueurs prometteurs. Ainsi, Ole Gunnar Solskjaer a vu débarquer le jeune et prometteur Daniel James, recruté en division inférieure et le latéral Wan Bissaka. Un énorme transfert a toutefois été réalisé puisque Manchester United a recruté le désormais plus cher défenseur de l'histoire en la personne d'Harry Maguire. Toutefois, les Red Devils peuvent compter sur un centre de formation de qualité qui voit chaque année de nouvelles pépites arrivées. Ainsi, si McTominay a explosé la saison dernière, cette année pourrait être celle de Greenwood, auteur de jolies matchs de présaisons. Enfin, la meilleur recrue se nomme ​Paul Pogba, longtemps annoncé comme futur joueur du Real Madrid et qui évoluera finalement, au moins, une saison supplémentaire en Angleterre.


Les arrivées

  • A. Wan-Bissaka - Crystal Palace , 55,73 M€
  • D. James - Swansea City , 15,00 M€
  • H. Maguire - Leicester City , 87,00 M€


Quel bilan​ ?

FBL-ENG-PR-SOUTHAMPTON-MAN UTD

Sur le papier, après un été plus agité dans le sens des départs que dans le sens des arrivées, ​Manchester United semble s'être affaiblie notamment en attaque. En effet, après les différents mouvements, United se retrouve sans véritable attaquant de pointe. Une situation qui oblige Ole Gunnar Solskjaer à titulariser Anthony Martial en pointe. Une situation qui pour l'instant mérite d'être encore perfectionnée, le Français, tournant avec Rashford n'a pour l'heure trouvé la faille qu'à deux reprises en quatre matchs, soit le même total que l'Anglais. Une attaque dont la lumière vient pour l'instant du jeune James qui, sans partir titulaire en début de saison a su s'imposer et inscrire 3 buts. Une force offensive qui permet de classer le club pour l'instant à la troisième place du classement des meilleures attaques de Premier League.


À l'inverse de l'attaque délaissée, United a réalisé d'importants investissements dans le but de la solidifier. Et en quatre matchs, force est de constater que la défense n'est pas si solide que cela, puisque les cages sont restées inviolées uniquement lors de la première journée.


Manchester United semble donc basculer dans une nouvelle ère. Après avoir dominé la Premier League pendant de nombreuses années, le club semble donc se contenter d'une place d'outsider, loin derrière les rivaux de City et Liverpool. Mais cette stratégie n'est elle pas réalisée dans le but d'assainir le club et de repartir sur de nouvelles bases avec des jeunes? Une stratégie de long terme donc... C'est en tout cas ce qu'espèrent les supporters du club peu habitués à voir United jouer les seconds rôles. 


​United se lance donc dans une stratégie très risquée. Aux joueurs désormais de réussir une grande saison car le club séduit de moins en moins, et une saison sans qualification Européenne pourrait s'avérer catastrophique pour un club qui semble reculer chaque année un peu plus...