​Alors que Romelu Lukaku a été victime de cris racistes en Serie A, Thomas Meunier est monté au créneau pour faire réagir en haut lieu et défendre son compatriote.


Enfin le coup de trop en Italie ? Depuis samedi en effet, les événements racistes dont a été victime Romelu Lukaku lors du déplacement de l'Inter Milan sur la pelouse de Cagliari n'en finissent plus de faire parler.  Et si les premières réactions ambiguës - à l'image de celle ​des supporters du club nerazzurro et ​de son entraîneur Antonio Conte - laissent un goût amer, beaucoup de personnalités du monde du ballon rond sont aussi montées au créneau.

À l'heure de la première trêve internationale qui plus est, l'international belge est retourné auprès de sa sélection, et y a trouvé tout le soutien nécessaire dont il a bien besoin dans cette épreuve. Et si l'attaquant des Diables Rouges a fait annulé toutes les interviews prévues pour lui, ses coéquipiers se sont chargés de témoigner.

C'est notamment le cas de ​Thomas Meunier. Pour la RTBF, le latéral droit du Paris Saint-Germain a tapé du point sur la table et ​invité tout le monde à rapidement réagir, en affichant toute sa solidarité avec son compatriote.


"Il n'y a pas de discussion possible, il faut sévir, et frapper fort. À Cagliari, Blaise Matuidi avait subi le même sort la saison passée. Et la Fédération italienne n'était pas intervenue, ce qui en dit long. Ce sont les clubs qui gèrent les supporters, donc ils doivent prendre leurs responsabilités et exclure à vie ces énergumènes.

Les joueurs ont aussi leur rôle à jouer : si Romelu dit 'stop' et quitte le terrain, je suis sûr que les autres joueurs le suivent. Car tout le monde a entendu ces cris de singe. C'eût été un geste fort, comme cela s'est passé en France l'année passée : un joueur victime de cris racistes a quitté le terrain, et le match a été arrêté. Cela a permis de conscientiser tout le monde et de mener les campagnes adéquates.

Il faut marquer le coup et ne pas laisser le terrain aux racistes.Au PSG, on a aussi des joueurs de couleur et de toutes les origines : je suis sûr que si un joueur victime donne le signal, toute l’équipe le suit et sort du terrain".


En espérant que Romelu Lukaku fasse taire ses détracteurs sur la pelouse et n'ait pas à subir cela une autre fois d'ici la fin de saison.


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr