​Alors que l'arrivée de Valentin Rongier était proche d'aboutir, aucun accord n'a finalement été trouvé ce lundi soir entre l'OM et Nantes, empêchant le milieu de 24 ans de s'engager avec les Phocéens. 


Suivi depuis de longues semaines par les dirigeants ​marseillais, Rongier avait malgré tout pris part au début de saison des Canaris. Pour faciliter son transfert, il avait demandé à ne pas jouer ce samedi pour la réception de Toulouse (1-0), espérant régler les derniers détails dans les heures suivantes. S'il a bien pris la direction de Marseille, les dirigeants olympiens et nantais discutaient parallèlement des conditions financières de l'opération, et n'ont finalement pas trouvé d'accord, faisant ainsi capoter le transfert. 


Un différent sur le pourcentage à la revente


Selon L'Équipe, l'OM a formulé une offre de 15M€, dont 2M€ de bonus, ainsi que 30% de la plus-value à la revente, avec un plafonnement à 5M€. De son côté, Waldemar Kita souhaitait 50% de la plus-value, mais s'est finalement mis d'accord sur le montant du pourcentage. En revanche, il n'a jamais accepté le plafonnement à 5M€, raison pour laquelle les négociations ont échoué dans les dernières minutes, l'OM ne voulant pas surenchérir. 


En laissant partir Luiz Gustavo à Fenerbahce sans boucler l'arrivée de son remplaçant, les Marseillais sont les grands perdants de ce ​mercato. De plus, ils ont également échoué à trouver un concurrent à Jordan Amavi au poste de latéral gauche, et n'auront finalement recruté que deux nouveaux joueurs cet été, avec Dario Benedetto et Alvaro Gonzalez. 


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr