Thomas Tuchel est passé au micro de Canal + hier soir, après la victoire de ses troupes face à Toulouse (4-0). L'Allemand est revenu, sans langue de bois, sur l'ensemble des sujets chauds du club, à commencer par les blessés de la rencontre, Edinson Cavani et Kylian Mbappé.


Loin de jeter la pierre à son staff physique, l'entraineur du ​PSG a joué la carte de la patience au sujet de Cavani et ​Mbappé


"Je ne peux pas dire, on a des examens demain mais ce sont des soucis musculaires. C'est pire. Je ne sais pas si c'est grave... c'est quoi grave ? S'il sort, c'est que c'est grave. Je ne peux pas penser à la Ligue des Champions, on doit attendre les examens demain. Ce sont des blessures  différentes, dans des actions différentes. On doit chercher toutes les raisons possibles. C'est toujours comme ça mais c'est une situation... Je suis un peu déçu car on parle désormais de ça alors que nous avons été très forts. On parle des joueurs qui sont blessés et c'est trop. Chaque joueur blessé est en trop, on veut travailler avec tout le monde pour créer une équipe, une osmose, donc c'est difficile."

Toujours en lien avec le match, il n'a pas oublié de féliciter Eric Maxim Chupo-Moting, double buteur et homme du match.


"Il peut nous aider, c'est clair pour moi. Normalement, n°9 n'est pas son poste préféré et c'est mieux pour lui s'il joue un peu à gauche pour être ouvert ou à moitié ouvert. Il a été bon, il a fait de bons entraînements, avec beaucoup de confiance et ça l'a beaucoup aidé car ce sont des gars très sensibles. Il marque un but décisif aujourd'hui pour ouvrir ce match."

Enfin, Olivier Talaron n'a pas oublié de mettre le cas ​Neymar sur le tapis, notamment avec les blessures dans le secteur offensif du club. Alors, urgence ? La réponse de Thomas Tuchel est sans détour.


"C'est toujours l'objectif de refermer le dossier le plus vite possible. Ce n'était malheureusement pas aujourd'hui car c'était un moment pour jouer. Bien sûr que Leonardo sait que je veux qu'il referme ce dossier mais ce n'est pas le seul. C'est une situation qui n'est pas claire en ce moment et cela doit l'être. Ensuite, il pourra jouer. C'est toujours important qu'il joue mais, maintenant, c'est peut-être encore plus important qu'il joue (sourire). Si on va le voir à Metz au prochain match ? Ce n'est pas que ma décision. Si cela avait été sûr aujourd'hui, il aurait pu jouer."