​Après les deux remontada, face à Manchester United et au ​FC Barcelone, beaucoup pensent que le Paris Saint-Germain fait preuve d'une certaine fragilité émotionnelle dans les grands rendez-vous. Un avis loin d'être partagé par Juan Bernat. 


Après ces deux éliminations cinglantes, une certaine fragilité émotionnelle était pointée du doigt au PSG à l'image de son capitaine Thiago Silva qui n'en finit pas de recevoir les moqueries sur son mental. Une chose est sûre, Juan Bernat ne partage pas du tout cet avis.


"Si les joueurs n’étaient pas prêts, ils ne seraient pas au PSG. Moi, par exemple, j’ai été recruté dans un autre club du top européen, donc je suis habitué à ne penser qu’à la victoire. [...] On comprend l’exigence de l’environnement. Pourtant, il est presque impossible qu’une équipe finisse une saison invaincue. Tout ce qu’on peut faire, c’est savoir garder nos nerfs et rester focalisés sur les objectifs à long terme. On ne va pas commencer à vivre avec la peur." a-t-il déclaré au JDD. 


Juan Bernat devra confirmer ses propos cette saison en Ligue des Champions, où le PSG devra tenter de faire mieux que les quarts de finale qui reste le meilleur parcours du club dans cette compétition.