​Messi ou Ronaldo ? L'une des questions les plus posées dans le monde du football aurait été élucidée par un programme algorithmique créé par des ingénieurs. Si cela ne devrait sans doute pas suffire à changer l'avis des pro-Ronaldo ou des pro-Messi, il s'agit d'un élément de réponse supplémentaire dans les interminables comparaisons que les deux joueurs génèrent.


Si vous êtes fan de football, vous devez sans doute avoir vu ou même avoir participé au débat entre le Portugais et l'Argentin sur les réseaux sociaux. Souvent à l'aide de statistiques, les fanatiques d'un camp ou de l'autre adorent montrer leur protégé sous un jour positif et ne se font pas prier pour se moquer des mauvaises performances de l'ennemi, ou de réagir avec véhémence après les (nombreuses) grandes parties de son favori.

​​Mais l'analyse statistique qu'a mis en place l'Université de Louvain (Belgique) semble particulièrement poussée. En établissant une moyenne sur un énorme nombre de matchs des deux hommes (quelques centaines), ils ont créé un indice de performance comprenant tous les gestes des deux hommes (tir, passe, dribble, tacle...). Un programme d'une grande complexité qui finit par rendre un verdict sans appel : ​Messi, avec une note de 1.21, est loin devant ​Cristiano Ronaldo (0.61).


Leo Messi meilleur que Cristiano Ronaldo selon un algorithme

Le professeur derrière "Supercomputer", le nom du programme ​​a expliqué sa démarche. 


"Habituellement, la valeur d'un joueur est déterminée par les buts et les passes décisives. Cependant, un but est un événement rare, il intervient en moyenne toutes les 1 600 actions estimées. Notre modèle analyse lui chaque action : passes, tirs, dribbles, etc, et en calcule la valeur."


À noter que la saison dernière, ​Eden Hazard a été si performant qu'il a reçu une note moyenne de 0.64, soit meilleure que la moyenne en carrière de Cristiano Ronaldo. Comme quoi, si on ne se focalisait pas uniquement sur les réalisations, peut-être que d'autres joueurs auraient leur place dans le débat des meilleurs joueurs du monde.