​Depuis son arrivée au ​PSG il y a deux ans et demi, Julian Draxler n'a jamais semblé aussi fébrile sur le terrain. Blessé à la voute plantaire, il est indisponible pour la réception de Toulouse ce dimanche. Malgré tout il semble garder la confiance de Thomas Tuchel,. Or l'Allemand a perdu son football et ne devrait plus avoir sa place chez les titulaires. 


Encore une fois inquiétant lors de la défaite à Rennes dimanche dernier (2-1), le numéro 23 parisien a symbolisé les difficultés du club de la capitale. Apathiques, sans caractère et physiquement dans le dur, lui et ses partenaires se sont fait marcher dessus par une équipe bretonne enthousiasmante. Particulièrement en difficulté, l'Allemand est au fond du trou et n'arrive pas à relever la tête. 


Inquiétant depuis des mois


FBL-FRIENDLY-NUREMBERG-PSG-fbl

Plus ou moins conscient de ses performances décevantes la saison dernière, Draxler était revenu de vacances avec de grandes ambitions, assurant qu'il allait retrouver son meilleur niveau. "J'arrive à l'âge parfait : j'ai de l'expérience mais je suis encore jeune. Donc je pense que les supporters et le club verront la meilleure version de Julian Draxler cette saison." Plaidant la jeunesse et la concurrence de la MCN pour expliquer ses difficultés, l'ancien joueur de Wolfsbourg n'a cependant jamais fait l'autocritique de ses performances, publiquement du moins. 


C'est même tout le contraire, puisqu'il avait également déclaré s'être "mis au niveau de cette grande équipe de Paris", et avoir "énormément progressé" depuis son arrivée. Un constat que ne partageront certainement pas les supporters parisiens et qui ne se vérifie pas vraiment sur le terrain. Malgré des statistiques honorables (20 buts et 22 passes en 120 matchs au PSG), et quelques passages intéressants comme ses premiers mois suivant son arrivée en janvier 2017 ou lorsqu'il avait parfois pris la place de Rabiot au milieu à l'automne 2018, son aventure à Paris est aujourd'hui une grande déception. 


Un jeu dénaturé

FBL-FRIENDLY-DRESDEN-PSG


Acheté 36 millions d'euros à Wolfsbourg pour occuper le côté gauche de l'attaque parisienne, Draxler a rapidement été replacé au milieu de terrain suite aux arrivées consécutives de ​Neymar et ​Kylian Mbappé à l'été 2017. Testé en meneur de jeu, c'est un cran plus bas, en tant que relayeur, qu'il a convaincu Unai Emery de l'installer plus durablement. Très à l'aise balle aux pieds, il apportait alors de la verticalité au jeu par ses dribbles ou ses passes vers l'avant. Des caractéristiques qu'il a complètement perdues aujourd'hui, dans un rôle qui l'a peut-être dénaturé. 


En avril dernier, lors de la défaite à Montpellier (3-2), Neymar l'avait accusé devant tous ses partenaires de "ne faire que des passes en arrière". Une critique bien symptomatique des difficultés de l'Allemand dernièrement. Depuis 2019, voire avant mais de manière moins marquée, le joueur de 25 ans ne fait plus de différences avec le ballon : il ne dribble plus, ne tire plus, et ne perd plus de ballons puisqu'il ne prend plus aucun risque, se contentant trop souvent de passes courtes et/ou latérales. Par exemple, son dernier but en ​Ligue 1 date d'octobre dernier, au Vélodrome face à l'OM (0-2). 


Sa place est menacée

FBL-FRIENDLY-DRESDEN-PSG

Sans intensité ni volume de jeu, et avec une implication défensive insuffisante, il peut avoir peur pour sa place, même pour les matchs moins importants en Ligue 1, puisqu'il n'est plus capable de compenser ses différentes lacunes par ses supposées qualités sur le plan offensif. Le recrutement de Sarabia, voire ceux de Herrera et Paredes récemment, menacent clairement son temps de jeu. Si Thomas Tuchel semble l'apprécier, la confiance ne devrait pas durer dans ces conditions. 


Sous contrat jusqu'en 2021, Draxler devrait bien rester au ​PSG cette saison, malgré les rumeurs de ​départ qui existaient ces derniers mois. Avec un contrat en or dans la capitale, l'Allemand n'a en tout cas aucune intention de quitter le club. Pour revoir le meilleur de Draxler, un changement est nécessaire. Cela passera par une profonde remise en question de ses performances, et peut-être par un repositionnement dans un rôle plus offensif, où il pourrait exprimer ses qualités premières de façon plus naturelle. 


Reste à savoir comment l'entraineur parisien compte l'utiliser et s'il réussira à reprendre le fil de sa carrière, qui avait fait naitre de belles promesses il y a quelques années. 


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr