George Best, Eric Cantona, David Beckham, tels sont les noms qui ont porté le numéro 7 légendaire de Manchester United. Dès sa première saison, en 2003, le jeune Cristiano Ronaldo a donc eu une sacré pression en récupérant ce numéro mythique sur les épaules.

Auteur de 84 réalisations et 44 passes décisives en 196 matchs avec ​Manchester United, vainqueur de toutes les compétitions possibles (dont la Ligue des Champions, en 2009), meilleur joueur de ​Premier League plusieurs fois et Ballon d'Or sous les couleurs des Red Devils, il n'est pas difficile de dire que le Portugais a été à la hauteur. 


Il a donc perpétré la dynastie des numéros 7 du club... mais n'a pas été au goût de tous, et notamment de Diego Forlan, joueur de United entre 2002 et 2004. 


"Ronaldo était centré sur soi-même dans le vestiaire, pas comme Beckham (ndlr : le précédent numéro 7 du club)."


S'il ne s'aventure pas à critiquer le joueur sur ses accomplissements sportifs, il remet en cause l'aspect humain, qui joue aussi beaucoup dans l'attribution d'un tel numéro dans un club comme Manchester.


"Cristiano a toujours voulu être près d'un miroir. Il passait toutes ses journées à se regarder dans le miroir."


Nul doute qu'une telle sortie ne doit pas venir de nulle part de la part de l'Uruguayen, récemment retraité, qui ne devait sans doute pas être le meilleur ami de CR7.