​Le FC Barcelone a réalisé l'un des grands coups du mercato estival. Les Blaugrana ont pu s'attacher les services d'Antoine Griezmann. Pour le récupérer, le club catalan n'a pas hésité à payer les 120 millions d'euros de la clause libératoire du joueur. Toutefois, l'Atlético de Madrid réclamait bien plus pour laisser partir l'international tricolore. 


La venue d'​Antoine Griezmann au ​FC Barcelone fait beaucoup parler du côté de l'Espagne. Courtisé depuis plusieurs mois déjà par les Blaugrana, l'international tricolore s'est engagé pour 120 millions d'euros, soit le montant de la clause libératoire à compter du 1er juillet 2019. Toutefois, l'Atlético ne l'entend pas de la même oreille. 


Les Colchoneros ont saisi le Comité de Licence puisque le joueur de 28 ans aurait négocier avec le club catalan avant ce ​mercato estival. À ce moment-là, le montant de la clause libératoire était de 200 millions d'euros. Le club madrilène souhaiterait donc récupérer les 80 millions d'euros restants. 


Comme nous l'apprend Sport, l'Atlético de Madrid n'aurait cependant pas eu gain de cause dans cette affaire. Le Comité de Licence assurerait que rien ne pourrait mettre en doute le transfert d'Antoine Griezmann au Barça. Une situation qui devrait donc permettre aux Blaugrana d'être plus tranquilles.


Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : ​@90min_fr