Alors que Manchester City a concédé le nul contre Tottenham samedi après-midi, Pep Guardiola est surtout revenu sur son accrochage avec Sergio Agüero durant la partie.


Jour de choc à l'Etihad Stadium. Samedi après-midi, toute l'Angleterre ou presque avait les yeux rivés sur l'affiche du week-end entre Manchester City et Tottenham. Au terme d'une rencontre accrochée et riche en rebondissements, les Spurs ont donc tenu en échec le champion de ​Premier League en titre (2-2).

Une rencontre spectaculaire, aussi bien sur la pelouse que sur son bord. Retour sur la 66e minute de la rencontre plus précisément, soit le moment choisi par Pep Guardiola pour faire souffler Sergio Agüero, remplacé par Gabriel Jesus. Un choix tactique visiblement pas du goût de l'international argentin, auteur d'un signe d'agacement au moment de rejoindre le banc.

Mais tout "Kun" que l'on soit, on ne transige pas avec une décision du coach espagnol. Et l'attitude de l'ancien joueur de l'Atlético de Madrid n'a pas plu du tout à son entraîneur. L'échange entre les deux hommes s'est alors très vite tendu. Après un échange de politesses, l'ex-technicien du Bayern Munich a alors posé sa main sur la poitrine de son attaquant, avant que Mikel Arteta, son adjoint, ne sépare momentanément les deux protagonistes.

Heureusement pour les Citizens, la querelle fut de courte durée. 20 minutes plus tard, sur le but libérateur mais immédiatement refusé de l'entrant en question, le réalisateur anglais s'est attardé sur l'accolade entre le Catalan et son buteur fétiche, mettant ainsi fin à leur altercation, avec (presque) le sourire aux lèvres. interrogé sur cet épisode après la partie, Pep Guardiola a mis les choses au point.


"Sergio Agüero a pensé que je le remplaçais parce que j’étais en colère contre lui après le but que nous avons encaissé. Ils ont marqué sur corner, je leur avais demandé un marquage individuel, et lui ne l’a pas fait et il a pensé que j’étais énervé contre lui. L’émotion fait partie du football, nous avons parlé pendant et après le match. Maintenant c'est fini. Il sait qu’il est un gars que j’apprécie énormément, et que je sais comment il peut réagir".


Après ce faux-pas comptable, Manchester City a vu la tête du championnat reprise par Liverpool et Arsenal, tous deux ayant réalisé un sans faute sur les deux journées.


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr