Manchester City recevait Tottenham pour le choc de la deuxième journée. Apres avoir remporté leur premier match face à West Ham, 5-0, en déplacement, les Sky Blues voulaient rester sur leur dynamique, déjà impressionnante, lancée en remportant le Community Shield face à Liverpool.


Après une première période dominée, les Citizen n’ont pas su concrétiser leurs occasions en seconde période et ont vu plusieurs miracles leur être défavorables. Déjà, à la 56ème, Pochettino à l’inspiration de lancer Lucas. Celui-ci entre sur un corner offensif et va mettre 10 secondes avant de se montrer... et de quelle manière. D’une tête magistrale où il devance la défense citizen d’une extension remarquable et place son tir sous la barre, il égalise à deux buts partout.


Le pire pour les locaux interviendra à la 92ème. À la suite d’un nouveau corner, Gabriel Jesus se saisit du ballon au deuxième poteau, se recentre et place une frappe à bout portant imparable. Le stade exulte, Guardiola et Aguero, qui s’étaient embrouillés, se réconcilient... Jusqu’à ce que l’impensable se produise. Une deuxième fois en autant de matchs de suite dans cette rivalité entre Spurs et Sky Blues, les Citizen voient leur but vainqueur annulé après consultation de la VAR. Ici, c’est une main (légère) de Laporte qui est en cause. Quel finish !


Les Tops


Kevin De Bruyne : Incroyable au cours de la première période, le Belge a distribué caviars sur caviars. Deux passes décisives au compteur, il a continué sa masterclass en deuxième période malgré plus de déchets et quelques mauvais choix, probablement dûs à la fatigue d’un joueur qui n’a pas ménagé sa peine.


Mauricio Pochettino : Décidément, c’est le cauchemar de Guardiola. Bourreau de l’Espagnol en Ligue des Champions la saison passée, il avait déjà brillé en faisant entrer Llorente, buteur... sur corner. Cette fois, il a donc sorti Winks pour Lucas, décisif dans la foulée. Décidément, l’Argentin a le nez creux.


Lucas : Si son coach est à féliciter, comment ne pas tirer un coup de chapeau au joueur entrant. Décisif tout au long de la saison 2018-2019 des Spurs, il commence à faire des gros matchs son rendez-vous favori. Double buteur face à Manchester United, mythique face à l’Ajax Amsterdam au retour, le voilà de nouveau héroïque avec Tottenham. Outre sa réalisation, il a réalisé quelques superbes percées, sans pour autant pouvoir les concrétiser, Tottenham partant de très loin dans toutes ses attaques après son but égalisateur.


Les Flops


​Riyad Mahrez : S'il est toujours difficile de juger la performance d’un entrant, particulièrement comme l’a été Mahrez (seulement dix minutes avant la fin du temps réglementaire), on est en droit d’en attendre bien plus de la part de la star algérienne. Hors sujet sur chacune de ses prises de balles, il ne s’est pas mis en confiance et s’est rapidement contenté de se débarrasser du ballon, quand il ne l’a pas perdu. Une mauvaise entrée de la part d’un joueur attendu pour débloquer exactement ce type de scénario.


Oleksandr Zinchenko : Difficile de se faire à l’intensité folle de la Premier League à 22 ans. Plutôt dans le rythme en première période, l’Ukrainien a commis quelques erreurs techniques dans le deuxième acte (centres ratés, contrôlés approximatifs...).


Christian Eriksen : Dans son match dans le match avec le maître à jouer de Manchester City, Kevin de Bruyne, il n’a pas pesé bien lourd. Peu en vue et maladroit dans ses quelques prises d’initiative, il a fait un match sans. Le problème pour le Danois, c’est que quand il n’illumine pas le milieu des Londoniens par sa classe, il ne peut pas assurer le même rendement défensif qu’un joueur comme De Bruyne et devient vite un boulet pour son équipe. Très inspiré, Pochettino n’a pas désiré le changer avant la 91ème minute, alors qu’il a dans son effectif des joueurs comme ​Lo Celso (entré à la 85ème) ou Alli (pas sur la feuille de match).