​Alors que le FC Barcelone a démarré sa saison de la pire des façons, Antoine Griezmann et Gérard Piqué ont tenté de justifier la défaite concédé contre l'Athletic Bilbao.


Ce n'est pas une légende : San Mamés est un stade difficile à prendre. Vendredi soir, le ​FC Barcelone en a fait l'amère expérience au moment de disputer son entrée en lice dans ce nouveau championnat d'Espagne, version 2019-2020. Des débuts catastrophiques, conclus par une première défaite en ​Liga et ​la perte de Luis Suarez sur blessure.

Contre l'Athletic Bilbao, les partenaires de Lioneé Messi, lui aussi absent des débats, n'ont rien pu faire face au réalisme et la classe d'Aritz Aduritz, seul buteur de la partie sur une merveille de bicyclette (1-0). Mais plus encore que ce coup du sort et de génie, c'est le manque d'efficacité et de rythme des blaugrana qui a marqué la partie.

Inoffensifs, les hommes d'Ernesto Valverde n'ont en effet pas connu la réussite de leurs précédents matches, opposés au Napoli. Interrogés en zone-mixte après les débats, Gérard Piqué et ​Antoine Griezmann ont d'ailleurs fait le même constat.


"San Mamés est toujours un stade très difficile et ce soir, la compétition nous a remis à notre place. Nous n'avons pas été nous-mêmes, l'adversaire nous a beaucoup pressés. Physiquement, ils ont été meilleurs. C'est vrai qu'en seconde période, nous avons dominé davantage mais au final, sur un détail à la 89e minute, une touche, un une-deux...

Parfois, gagner ou perdre n'est qu'une question de détails. On repart avec une défaite qui nous fera du bien pour l'avenir. Il vaut mieux perdre aujourd'hui qu'en fin de saison. Nous venons juste d'achever la pré-saison, il y a de nouvelles têtes et cela arrive de préparer un match d'une certaine manière et que tout ne se passe pas comme prévu"​Gérard Piqué

"Nous sommes souvent parvenus dans leurs 30 derniers mètres mais ensuite, il a manqué ce qui est le plus difficile dans le football : cette passe, ce débordement, ce centre... Nous n'y sommes pas parvenus ce soir mais nous avons du temps devant nous.

La Liga est longue et il faut changer les choses dès le prochain match. Le ballon n'a pas voulu rentrer et c'est la seule chose qui importe. C'est une défaite mais il faut garder le cap, travailler pour nous améliorer. C'est la seule manière de progresser"​Antoine Griezmann


Pour se rattraper aux yeux de leur public, les Barcelonais recevront au Camp Nou le Betis Séville de Nabil Fekir pour le compte de la deuxième journée de Liga.


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr