​Au terme d'un match à haute intensité d'une durée de 120 minutes, Liverpool a ajouté la Super Coupe d'Europe à son palmarès européen, après la Ligue des Champions acquise l'an dernier.


Olivier Giroud a lancé les hostilités, sur la lancée d'une Europa League exceptionnelle (11 buts et 5 passes décisives en 14 matchs), en fin de première mi-temps. Bien servi par Christian Pulisic, le Français a démontré ses qualités de buteur grâce à un joli appel et une finition astucieuse, entre les jambes d'Adrian.


Le début de la seconde période fut dominé par les Reds, revenus avec de meilleures intentions. Ceux-ci ont frappé par Mané, d'un but tout en détermination, à la 47ème. Les deux équipes se sont montrées proches durant tout le match, Liverpool maîtrisant légèrement la possession mais Chelsea se montrant le plus dangereux avec notamment deux buts refusés pour hors jeux.


Lors de la prolongation, Liverpool pensait sans doute avoir fait le plus dur dès l'entame de l'exercice, une nouvelle fois grâce à Mané (95ème), mais un penalty a relancé Chelsea cinq minutes plus tard, converti par Jorginho (100ème).


Les Tops


Adrian


Dans un duel de gardiens de très haut niveau, l'Espagnol a eu le dernier mot lors de la séance de tir au but. Lors de celle-ci, Kepa n'a pas réussi à sortir deux frappes qu'il a touchées en partant sur sa droite alors qu'Adrian est resté vigilant sur une frappe trop centrale d'Abraham. ​Pas mal pour une simple doublure, d'un Alisson blessé.


​Kanté 

Une première mi-temps exceptionnelle, où il a été brillamment à l'origine de l'ouverture du score de son équipe, et un match globalement plein du milieu français. Il a même agrémenté son match de dribbles chaloupés. Une performance XXL.


Sadio Mané 


Double buteur, le Sénégalais a porté son équipe. Sur sa première réalisation, il a fait parler l'envie, en arrachant le ballon des gants de Kepa, avant de battre celui-ci de manière plus classique d'une superbe frappe, en début de prolongations. Un nouveau gros match de l'attaquant de Liverpool, qui se place de plus en plus sérieusement comme un candidat au podium du Ballon d'Or (pour ne pas dire mieux).


Les Flops


Le format

Si le match a dû régaler les fans de football, il a probablement moins plu aux staffs physiques des deux équipes. Après 90 minutes déjà très chargées, en pleine reprise, les deux camps ont dû rempiler pour 30 minutes de plus. Liverpool devra repartir au combat samedi prochain à Southampton, le tout en se déplaçant aux portes du continent asiatique (le match se déroulait à Istanbul). Un trophée de plus dans l'escarcelle certes, mais aussi une sacrée fatigue accumulée, à peine la saison commencée.


Abraham

Dans un match de bonne facture où les 22 acteurs (et les remplaçants) ont été très en jambes, difficile de pointer du doigt un élément moins en vue. Mais, c'est le jeu des tirs aux buts, le nom d'Abraham restera comme coupable du côté de Chelsea. Sa tentative, tirée plein axe à ras de terre, a été stoppée sans trop de difficulté par le gardien des Reds qui avait pourtant anticipé sur sa gauche. Un souvenir douloureux pour le jeune joueur (21 ans), qui ne disputait là que son quatrième match sous la tunique Blue.