​Alors que ​Neymar est toujours en instance de départ du Paris Saint-Germain, le club de la capitale semble déjà lui chercher un remplaçant et pourrait bien jeter son dévolu sur l'Argentin Paulo Dybala. Voici les raisons pour lesquelles le PSG ferait une erreur en recrutant le numéro 10 de la​ Juventus.


Pas de place dans le système de Thomas Tuchel


Avant de recruter un joueur, il faut regarder s'il est compatible à l'équipe et au système tactique de l'entraineur. Dans le cas présent, l'arrivée de la Joya pourrait représenter un véritable casse-tête pour Thomas Tuchel. Le coach allemand a insisté pour que le ​PSG recrute deux milieux de terrain Idrissa Gueye et Ander Herrera, afin qu'il puisse mettre en place son système préférentiel le 4-3-3. 


Or dans ce dispositif, ​Paulo Dybala qui possède un profil assez spécifique devrait avoir beaucoup de mal à trouver sa place. Si le PSG venait a déboursé 100 millions d'euros comme cela est annoncé, cela ferait très cher pour un joueur qui ne serait pas utilisé à bon escient.


Déclenchement d'un conflit d'intérêt entre les attaquants


Si le coach allemand souhaite mettre le joueur dans les meilleures dispositions, cela amènera Thomas Tuchel à un renoncement tactique et pourrait également déclencher des conflits avec les joueurs déjà présents. En effet, le système dans lequel Paulo Dybala est le plus à l'aise est celui d'attaquant axial dans un système à deux pointes. Premier problème, Thomas Tuchel n'est pas un grand fan de ce système. Mais si l'entraineur allemand pourrait s'adapter aux joueurs qu'il a le second problème apparait encore plus important. 


Depuis maintenant un bon moment; de manière cachée ou pas,​ Kylian Mbappé revendique une place dans l'axe, que ce soit aux côtés ou à la place d'Edinson Cavani. Si Thomas Tuchel venait à accorder une place dans l'axe à l'Argentin au détriment de Mbappé, le prodige français pourrait ne pas apprécier du tout.


Enfin, le dernier problème reste le rendement de Paulo Dybala, qui après quatre saisons à la Juve n'est jamais parvenu à s'imposer comme un titulaire indiscutable, ce qui lui vaut d'être aujourd'hui poussé vers la sortie par son club. De quoi mettre la puce à l'oreille aux décideurs parisiens.