​Il y a 25 ans de cela un ami, dont la capacité à faire du business est reconnue, m'a dit la chose suivante: "En affaires, quand tu ne comprends pas une situation, alors suis l'argent".


Partant de là, on va essayer de trouver une explication rationnelle à la situation de l'OM et ce en faisant fi de l'attitude et des décisions de Jean-Michel Apéraud, lesquelles sont carrément "lunaires" (vu les récentes erreurs du Président sur des noms de joueurs, je m'accorde royalement le droit de l'appeler comme je veux).


Pour se faire, nous allons utiliser un autre axiome : "Pour savoir où on va, il est fondamental de savoir d'où on vient". Pour être plus clair, nous allons rappeler le parcours de Ma Croute et essayer de comprendre quelle pourrait être la réelle mission de celui qui fait office de Président du club marseillais. 


McCourt recalé par les Red Sox

Diplômé en Economie de l'Université de Georgetown, Franky fonde à seulement 24 ans The McCourt Company, société spécialisée dans les projets immobiliers. C'est en 2001 qu'il se lance dans le sport en essayant de racheter les Red Sox de Boston, la ville dont il est originaire.


Si cette première tentative n'aboutit finalement pas, il est important de savoir que son projet était de déménager l'équipe du légendaire Fenway Park, où elle jouait à l'époque depuis déjà 90 ans, et de l'installer dans un nouveau stade de baseball à South Boston. 

Les Dodgers, un échec sportif mais pas financier

Mais ses origines irlandaises ont contribué à faire de l'homme quelqu'un de têtu et d'obstiné et ce n'est donc pas cet échec qui allait le faire renoncer. Ainsi en 2004, alors âgé de 51 ans, il rachète les Dodgers de Los Angeles pour 430 M$.


En 2005, un an plus tard donc, les Dodgers perdent 91 matchs, leur plus mauvais résultat depuis 1992. Au cours des 6 années suivantes, les résultats ne s'améliorent en aucune manière.


En 2012, Ma Courte, qui cumule les ennuis judiciaires, se voit contraint de vendre le club pour plusieurs raisons (suspicions de détournement de fonds à des fins personnelles, divorce compliqué avec sa femme Jamie, injonction de la MLB). Il revend le club 2,15 Milliard de $ soit près de 4 fois le montant de ses investissements (430 + 150), ce qui constitue, au vu des circonstances, un réel tour de force.


Mais l'essentiel n'est pas là et ne nous éclaire que partiellement sur ce qui est en train de se passer à ​MarseilleNous allons juste rappeler l'une des règles de base pour un businessman US : quand on a bien fait la 1ère fois, il y a de grandes chances pour qu'on fasse aussi bien voire mieux la 2e fois.


Le plus important, en effet, réside dans le fait que durant ses 8 années comme propriétaire des Dodgers, il a investi 150 millions de dollars. Là où ça devient encore plus intéressant, c'est que cet investissement a été uniquement consacré à la modernisation du Dodger Stadium.


Il a remplacé tous les sièges du stade, a installé une nouvelle surface de jeu et amélioré ses systèmes de drainage, a modifié les tribunes pour améliorer les concessions, redéfini les espaces de stationnement, rénové et amélioré les loges, mis aux normes sismiques le stade et amélioré l'expérience vidéo des spectateurs.


C'est exactement ce qui vient d'être fait au Vélodrome cet été, stade dont il a obtenu l'exploitation exclusive depuis juillet 2018 (cf article du magazine Capital en date du 11/07/2018).


Ce qu'on ne sait pas, ou moins, c'est que les investissements immobiliers autour du Dodger Stadium et réalisés par l’Américain sur les quinze dernières années, sont toujours en sa possession et il continue d’en retirer les bénéfices (parkings, etc.), et ce bien après son départ de la franchise.

Bis Repetita avec l'Olympique de Marseille ?

En décembre de cette année, le contrat de l'actuel délégataire du Parc Chanot, la SAFIM, va prendre fin. Et l'objectif clairement affiché du propriétaire de l'​OM est, comme beaucoup le savent déjà, de récupérer ce contrat.


Il sait d'ailleurs déjà très exactement ce qu'il veut faire s'il parvient à ses fins avec notamment la construction d'une Arena qu'il voudrait à l'image du Shed, la salle révolutionnaire ouverte à NY, le 5 Avril dernier.


Coût estimé de l'investissement à Chanot ? 200 M€, ce qui reste une somme modique pour un homme dont la fortune est estimée à un peu moins d'1 Milliard de dollars, chiffre qui va à l'encontre des estimations qui circulaient jusque-là et qui était de l'ordre de 1,2 Milliards de $, mais qui n'en reste pas moins conséquent. 


NB: Pour la petite histoire, ce qui nous permet de l'affirmer, c'est que MaCourte ne figure pas dans le dernier classement, publié par Forbes, des 2.500 milliardaires mondiaux (cf Sportune du 9 Mars 2018).


La mission du soldat Jean-Michel Apeuprés

Une fois intégrés et digérés les éléments évoqués précédemment, les supporters marseillais, moi le premier, devraient arrêter de rêver de lendemains qui chantent et de brillants résultats sportifs. L'expérience vécue aux Dodgers a concrètement montré à MaCourte que les-dits résultats n'influent en rien sur la forte plus-value réalisable à moyen terme.

Le seul bémol éventuel est lié au contexte local : l'OM joue un rôle clé dans la ville et ses résultats génèrent très rapidement un climat négatif, climat qu'un Maire ne saurait tolérer bien longtemps. Mais comme le Maire de la cité phocéenne n'a plus aucune clé du camion OM...


Pour en revenir à l'ami Apéraud, sa mission, puisqu'il l'a acceptée, quelle est-elle ? C'est simple : mettre en application les directives du Big Boss tout en essayant de maquiller/déguiser une mariée qui, du coup, est beaucoup moins belle qu'espéré.


En matière de football, malgré sa morgue et son arrogance, il ne comprend rien à rien, et ça ne changera pas. Mais l'Américain s'en cogne complet de son manque flagrant de compétences dans le domaine. Il n'est pas là pour ça.


Dernier point et j'en aurai terminé, relisez son parcours et son CV: Guerre du Golfe, Euro Disney, Havard. 

Havard qui se situe à...Boston. 

C'est bon, on a bouclé la boucle ? 

 ais' "Vas-y Franky c'est bon"