Alors qu'il attendait patiemment de connaître sa sanction ​au regard de son conflit avec le club, Adil Rami a finalement été viré par l'Olympique de Marseille.


Il y a des périodes comme cela, où rien ne va. Pour ​Adil Rami en tout cas, cet été n'a été qu'un chemin de croix. En raison de la procédure disciplinaire engagée à son encontre en début de juillet dernier, à l'heure de la reprise, l'international français n'a plus été vu sous les couleurs de l'​Olympique de Marseille.

Une tendance qui va se confirmer, puisque malgré un entretien avec sa direction et son président Jacques-Henri Eyraud survenu dans la foulée, et une dernière tentative de conciliation devant la commission juridique de la Ligue de Football Professionnel, l'ancien joueur du FC Valence connaît enfin sa sanction.

Selon une information partagée dans L'Equipe, le défenseur central a vient de recevoir, via son avocat, une lettre de résiliation de contrat pour faute grave, en raison de son comportement extra-sportif sur les derniers mois de la saison passée. Pour rappel, il était notamment reproché au Tricolore de 33 ans sa participation à l'émission Fort Boyard ainsi qu'à un défilé de mode, sans prévenir sa hiérarchie et alors qu'il était blessé.

Mais l'affaire ne va pas s'arrêter là. Toujours sous contrat avec l'écurie phocéenne jusqu'en 2021, le champion du monde et ses conseillers considèrent qu'un licenciement pour faute grave n'est pas du tout justifié. Comme son droit lui permet, il devrait régler cette affaire devant le tribunal des prud'hommes.

Sportivement en tout cas, celui qui s'est fait découvrir du grand public au LOSC est désormais libre de tout contrat. Adil Rami peut donc s'engager auprès du club de son choix. Dernièrement, son nom circulait même du côté de la Major League Soccer.


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr