​S'il n'est pas illogique de voir que les clubs anglais, dont les moyens sont les plus conséquents, payent particulièrement chers des joueurs qui évoluent dans leur propre championnat, cela peut atteindre des proportions assez folles. Ce fut le cas avec Harry Maguire, recruté par Manchester United pour 93 millions d'euros.


Une somme record, pour un défenseur, qui a laissé pas mal d'experts et de fans de football circonspects. Les groupes de supporters d'autres clubs anglais, toujours avec humour, n'ont pas manqué de titiller les ​Red Devils pour leur dépense.


Après quelques jours passés sous le maillot de Manchester, le joueur a déjà été chambré, lui qui a été mis au sol par un crochet de Jesse Lingard.


Mais c'est bien à l'international qu'une telle transaction choque le plus. Le président du Napoli, De Laurentiis, s'est fait voix de cette réaction étonnée qu'ont pu avoir la majorité des acteurs footballistiques à l'étranger, en comparant Maguire avec l'un de ses joueurs.


"Vous savez, en Angleterre, ils peuvent dépenser 93 millions d’euros pour un joueur pour qui je paierais au maximum entre 25 et 30 millions d’euros. Alors si Maguire coûte 93 millions d’euros, combien coûte Koulibaly ? Il vaut 250 millions d’euros si Maguire vaut 93 millions. C’est ce que je pense."



S'il est clair que le prix de l'Anglais semble disproportionné, les 25 ou 30 millions dont parle l'Italien le semblent aussi, dans le ​marché actuel. Une déclaration qui omet également que le Sénégalais possède une clause libératoire à hauteur de 150 millions d'euros, qu'aucun club n'a semblé proche de vouloir lever.