​Après avoir repris son dernier club professionnel en cours de saison dernière (2018-2019) et avoir ramené de la stabilité après une situation compliquée (élimination précoce en Ligue des Champions, distance dans la course au titre, élimination en Copa del Rey) en calmant la crise au sein de la Maison Blanche, Zinédine Zidane vise de nouveau les sommets à l’aube de sa quatrième saison avec le club espagnol.


Après 3 Ligue des Champions en 3 saisons, dur de faire mieux pour la légende des Bleus, qui va pourtant viser tout aussi haut. Dans cette mission, la présaison a pu tracer la marche à suivre pour ZZ, qui a déjà bien observé ses nouvelles recrues à l’œuvre et vu des événements déjà décisifs prendre place.


Fat Hazard 

Si le premier match de présaison, perdu 3-1 face au Bayern Munich, a permis aux ​Merengue de voir la première titularisation d’​Eden Hazard sous ses nouvelles couleurs, elle n’a pas été victorieuse et elle n’a duré qu’une mi-temps. Pire encore, elle a suffi à la Twittosphère pour pointer du doigt le Belge, dont la forme physique laisserait à désirer, pour certains.

4-4-2

Ensuite, Zidane a tenté de mettre en place un 4-4-2 associant Jovic, l’autre recrue phare du club, à Benzema. La complémentarité des deux attaquants, alliant science du jeu et de la passe à vitesse et explosivité faisaient saliver les fans, qui n’auront eu que… 15 minutes de bonheur. En effet, Nacho, coupable d’une main sur la ligne de but, a écopé d’un carton rouge direct forçant Zidane a opéré une réorganisation tactique dont le jeune Serbe de 21 ans a fait les frais.

Gareth Bale

FBL-USA-ICC-REAL MADRID-ARSENAL

Si ​Gareth Bale a su marquer en seconde mi-temps, lançant la remontée de son équipe (2-2 après avoir été mené 2-0), Zidane a profité de la conférence de presse de ce match pour éteindre tout espoir pour le Gallois : son futur n’est pas au Real et « ce but ne change rien », pour l’ancien maestro Français.


Problème de profondeur en attaque

FBL-EURO-2020-ESP-SWE

Enfin, cette présaison s’est montrée terrible pour l’un des plus grands talents de l’effectif du Real : Marco Asensio. Attendu comme l’un des meilleurs joueurs du monde d’ici quelques années, avec des jeunes comme ​Kylian Mbappé ou encore Marcus Rashford, il va accuser le coup en ratant une saison entière, à cause d’une blessure grave aux ligaments croisés. Une nouvelle qui pourrait avoir de grosses conséquences pour le Real sur le marché des transferts puisque cela amoindrit leur profondeur de banc dans le secteur offensif.