​Avec les arrivées d'Ander Herrera et de Pablo Sarabia, et en attendant celle d'Idrissa Gueye, le PSG a largement répondu au manque de joueurs dans ce secteur de jeu. Mais avec les présences de Verratti, Paredes, Draxler voire Angel Di Maria, les dirigeants ont-ils eu raison de recruter autant au milieu de terrain ? 


En considérant l'arrivée d'Idrissa Gueye comme acquise et en plaçant Angel Di Maria parmi les milieux de terrain, comme le fait le ​PSG sur son site officiel, Thomas Tuchel devrait disposer de sept milieux pour la saison à venir. À la demande de son entraineur, le PSG a beaucoup ​recruté et peut désormais se féliciter d'avoir des joueurs aux profils différents, offrant de nombreuses possibilités au technicien allemand. 


Une grande concurrence 


Selon les systèmes de jeu utilisés, deux ou trois d'entre eux auront leur place dans le onze, ce qui laissera les autres sur le banc et permettra surtout à Tuchel de ne plus bricoler en faisant monter Marquinhos ou Bernat d'un cran. Un 3-4-3 ou un 3-5-2, parfois utilisés la saison passée avec un double pivot pour contrôler l'entrejeu, viendrait par exemple renforcer sérieusement la concurrence à ce poste. De plus, Marco Verratti étant incontournable, il ne resterait qu'une place à ses côtés, qui se jouerait certainement entre Gueye, Herrera ou Paredes. 


Draxler, Sarabia et Di Maria, étant plus offensifs, se retrouveraient eux d'office sur le banc, si l'on considère que l'attaque sera composée de ​Neymar​Mbappé et Cavani. Voilà donc un cas de figure où les places au milieu seront chères, alors que d'autres postes, comme chez les gardiens ou les latéraux, sont pour l'instant plus limités en quantité et surtout en qualité. 


Kevin Trapp étant sur le départ, Areola et Bulka pourraient occuper les places de numéro un et numéro deux, formant une paire jeune et peut-être trop légère pour le plus haut niveau. Chez les latéraux, Bernat n'a pas démérité mais Kurzawa et Meunier ont montré leurs limites, alors que Dagba est encore un peu tendre pour une place de titulaire. Dans ce contexte, n'aurait-il pas fallu recruter un milieu en moins pour renforcer ces postes en priorité ? 


Si l'arrivée d'un joueur au profil défensif et combatif (Gueye) était nécessaire, celle de la doublette espagnole (Herrera-Sarabia) peut poser question mais répond néanmoins à une certaine logique. Pour les postes cités précédemment, des solutions peuvent êtres trouvées avant la fin du mercato, le club étant en principe encore capable d'investir dans les prochaines semaines, surtout en cas de ventes (Trapp, Kurzawa, Meunier ?). 

Mais un effectif enfin complet


Pour ce qui est du milieu de terrain, l'expérience de la saison passée a laissé des séquelles chez Tuchel et les dirigeants. Avec Verratti et Paredes, l'Allemand n'avait que deux véritables milieux de métiers dans son effectif, ce qui est inconcevable dans une équipe visant le dernier carré en ​Ligue des Champions. Dans ces conditions, les Parisiens n'ont logiquement pas rempli leurs objectifs, raison pour laquelle les dirigeants se sont surtout concentrés à rééquilibrer l'effectif lors du mercato. 


Si Gueye vient donc pour combler un besoin au poste de sentinelle, Herrera et Sarabia permettent surtout d'apporter de la profondeur à un groupe qui en a cruellement manqué la saison passée. L'ancien Mancunien est capable d'occuper tous les postes au milieu, en plus d'être un leader sur le terrain avec une bonne intelligence de jeu. Venu lui de Séville, Sarabia a un profil plus offensif. Il fera le lien entre le milieu et l'attaque, et saura se montrer décisif (13 buts et 13 passes en Liga la saison dernière). 

Avec les nombreuses compétitions au programme et sa fâcheuse habitude de remplir l'infirmerie au printemps, au moment des échéances européennes, le ​PSG devrait cette fois pouvoir tenir le coup et ne plus proposer des feuilles de matchs à 15 ou 16 joueurs... Cela rejoint les propos de Leonardo, qui a récemment dit que "l'effectif était quasiment complet". 


Pour toutes ces raisons, Thomas Tuchel devrait plutôt être satisfait de ce recrutement et des choix qui s'offrent à lui au milieu de terrain. Enfin, n'oublions pas que le ​mercato ferme ses portes début septembre, et que plusieurs opérations restent encore envisageables pour les dirigeants parisiens pour retoucher encore leur effectif. 


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr