Alors que l'OM et Boca Junior se livrent à un véritable poker menteur, Dario Benedetto devrait poser ses valises à la surprise générale en France. Avant centre méconnu en Europe, il est un des spécialistes du genre en Argentine. Il pourrait vite se transformer en bonne surprise du côté du Vélodrome, et en devenir l'un des chouchous. Présentation 


Parcours


Oswaldo Alanis,Dario Benedetto

Un drame au début de sa carrière

Dario Benedetto est né le 17 mai 1990 à Berazategui en Argentine. Il est passionné de football et tape régulièrement le cuir avec ses amis, et sa vie bascule alors qu'il n'a que 12 ans. Sa mère, qui assistait à un de ses matchs de jeune avec l'équipe de l'Independiente, décède subitement d'une crise cardiaque. Un choc pour le jeune Dario qui décide d'arrêter le football.


Toutefois, alors qu'il travaille comme maçon, il part à 16 ans faire un essai dans le club d'Arsenal (pas le club Anglais mais bien le club Argentin). Le joueur impressionne et incorpore le groupe., mais continue à travailler comme maçon avec son père. Il fait ses débuts chez les pros en 2008 et a le plaisir de débuter face à Boca Junior, un signe. 


Il marque son premier but l'année suivante, le premier d'une longue série. Il est ensuite prêté successivement à Defensa y Justicia, au Gimnasia de Jujuy et hérite du surnom El Diablo grâce à de bonnes performances qui le voient inscrire 11 buts en 19 rencontres. Il revient à Arsenal et commence à s'y imposer. 


Une expérience au Mexique

Il est ensuite repéré par le Club Tijuana au Mexique. En deux saisons, il y inscrit 23 buts en 50 matchs, ce qui lui ouvre les portes d'un club Mexicain plus huppé à Mexico : le Club America. Barré par la concurrence, il doit s'excentrer sur l'aile gauche et se mue plus en passeur qu'en buteur.


Plus en difficulté et en perte de confiance même si il inscrit 26 buts en 61 matchs, il trouve une porte de sortie irrefusable et retourne au pays pour s'engager à Boca Junior en 2016, dont il porte le logo tatoué sur le corps et pour qui il va prendre lui-même en charge une partie de son transfert.

Le retour en Argentine, à Boca Juniors

Son arrivée ne fait pas l'unanimité dans le club Argentin, mais il souhaite prouver à tout le monde qu'ils ont eu raison de lui faire confiance. Et il ne met pas longtemps avant de faire trembler les filets, y allant d'un triplé face à Quilmes puis, suite à une blessure revient et inscrit 7 buts en 5 matchs.


Il enchaîne la saison 2017 comme il a terminé celle de 2016 et termine champion, et surtout meilleur buteur avec notamment 21 buts en 25 matchs. Une année récompensée par une convocation en équipe d'Argentine, pour qui il a, à ce jour, disputer 5 matchs sans trouver le chemin des filets.

Rupture des ligament croisés en 2017

Malheureusement, sa progression se voit freinée par une rupture des ligaments croisés qui l'écarte des terrains pendant plusieurs mois. Depuis, l'Argentin n'arrive pas à revenir à son meilleur niveau. Toutefois, il sait se montrer décisif dans les grands rendez-vous, avec notamment un but à l'aller et au retour de la finale de la dernière Copa Libertadores.


Malgré cela, le joueur perd petit à petit sa place et a difficulté le chemin des filets. En 3 ans à Boca, il aura disputé 76 rencontres pour 46 buts, soit un jolie ratio de 0.6 buts par match. Aujourd'hui, l'intéret de l'Olympique de Marseille lui offre une opportunité exceptionnelle de découvrir l'Europe, et de retrouver la confiance et le chemin des filets. Les supporters Marseillais n'attendent que ca..


Profil


Dario Benedetto,Gonzalo Montiel
Dario Benedetto est un guerrier. Avec son mètre 75, le joueur en lâche rien. Coéquipier-modèle, il peut jouer en pur numéro 9 et peut également évoluer sur le côté, en tant qu'ailier. Rapide et technique, il est aussi capable de décrocher pour aller chercher les ballons. Avec son profil de 9 complet, il guette tous les ballons pour les mettre au fond. 


Valeur et rôle à l'OM


FBL-LIBERTADORES-BOCA-TOLIMA
Dario Benedetto devrait débarquer à ​l'OM contre un chèque compris entre 15 et 20 millions d'Eurost. Un montant qui peut flairer la bonne affaire compte tenu du prix des attaquants sur le ​marché des transferts.

À l'OM Dario Benedetto arrive pour remplacer Mario Balotelli et vient endosser le rôle du numéro 9 tant recherché par les dirigeants marseillais depuis plus d'un an. Il devrait s'entendre parfaitement avec Valère Gernain dans une attaque à 2. Il pourrait rapidement devenir le chouchou du Vélodrome si il réussit à  planter quelques pions dès son arrivée. 

Habitué aux ambiances chaudes de la Bombonerra de Bueno Aires, il ne devrait pas être déstabilisé par la pression du Vélodrome. Avec un profil différent de celui proposé par Mario Balotelli, avec sa grinta et son sens collectif qui n'était pas le genre de l'Italien et surtout moins showman mais joueur de confiance, il arrive avec l'ambition de se relancer. Ça tombe bien, ​l'OM aussi.