La signature de Javier Pastore au PSG en 2011 est pour tous les amateurs de football le véritable début de l'aventure QSI à Paris. Annoncé à l'époque comme un futur très grand joueur, l'Argentin arrive dans la capitale avec l'étiquette de joueur le plus cher de l'histoire du PSG et du championnat de France. Un superbe coup donc pour les tous nouveaux dirigeants qataris.


​Mediapart révèle cependant ce lundi que les manoeuvres réalisées par les dirigeants du ​PSG et Nasser Al-Khelaïfi en premier lieu auraient été faites en totale illégalité, comme en attesterait un mail envoyé par le président du PSG au propriétaire du club et que Mediapart se serait procuré.


"Suite aux instructions communiquées oralement par Son Altesse le cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, héritier du trône, que Dieu le préserve, à propos du paiement de la commission due à l’agent chargé du joueur Javier Pastore d’un montant de 2 millions d’euros, en échange de son transfert du club de Palerme au Paris Saint-Germain, auquel s’ajoutent les frais d’Oryx QSI, d’un montant de 200 000 dollars américains."


Ce mail serait ainsi la preuve que l'agent de Javier Pastore, Marcelo Simonian aurait été rémunéré pour le ​transfert du joueur par une tierce partie, chose qui est strictement interdite par les règlements de la Ligue et de la Fédération. À cette entorse aux règlements sportifs s'ajoute une infraction aux lois françaises comme l'indique Mediapart.


"Marcelo Simonian n’avait pas le droit d’être payé par le PSG sur le transfert de Pastore depuis Palerme, en vertu des règles françaises et internationales interdisant à un agent de représenter plusieurs parties lors d’une même opération".


Déjà sous le coup d'une instruction concernant l'attribution des droits des Mondiaux d'Athletisme à Doha, Nasser Al Khelaifi voit une nouvelle affaire, dont il se serait bien passé, s'accoler à son nom.