​En difficulté sur le plan financier et surveillé par les instances de l'UEFA, l'​OM se montre très calme sur le marché des transferts et doit encore vendre avant de pouvoir renforcer son équipe. Une situation qui ne permet pas de préparer la saison à venir de manière optimale. 


Avec beaucoup d'argent dépensé ces trois dernières années pour des résultats plus que mitigés, les Marseillais doivent désormais assumer leurs erreurs des derniers ​mercatos. La nouvelle non-qualification en ​Ligue des Champions réduit considérablement leur marge de manœuvre et les obligent à repartir sur un nouveau cycle, où les petites folies financières ne sont plus permises. 


Alerté par ses dirigeants dès son arrivée, le nouvel entraineur André Villas-Boas a conscience de la situation et ne s'en plaint pas. Après la défaite face aux Anglais d'Accrington Stanley (1-2), le Portugais a toutefois précisé qu'il attendait des recrues dans les semaines qui viennent. 


"Je pense que tout le monde connaît la situation dans laquelle nous sommes actuellement... On doit attendre, c’est une situation difficile, le fait de rentrer dans le mercato qu’après les ventes. Mais oui, je pense que dans les deux prochaines semaines, on peut avoir des nouveautés. Le groupe est évidemment en cours, et les jeunes joueurs vont jouer cette année, mais on attend des choses dans les quinze jours qui arrivent. (...) C’est tard, mais c’est la seule condition qu’on a trouvée cette année."


Pour le moment, seul Lucas Ocampos a été vendu au FC Séville pour 15 millions d'euros, alors qu'aucune recrue n'est venue renforcer un groupe où les jeunes joueurs vont avoir un rôle à jouer cette saison. 


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr