​Adrien Rabiot n'en a pas encore tout à fait fini avec le Paris Saint-Germain. Le joueur qui vient de s'engager avec la ​Juventus Turin doit encore régler un litige avec son ancien employeur.


Si, comme l'indique Le Parisien, Adrien Rabiot est revenu à Paris mercredi soir et a invité certains membres du club pour les remercier, cette petite fête n'est pas l'unique raison de la venue du natif de Saint-Maurice dans la capitale. 


Adrien Rabiot à Paris pour une fête de remerciement

Malgré son ​transfert à la Juve, le joueur bataille encore juridiquement pour tenter de faire valoir ses droits concernant la prime d'éthique, que ne lui a pas versé son ancien club. Le Paris Saint-Germain justifie ce non versement par le fait qu'​Adrien Rabiot ait liké une video de Patrice Evra se moquant du club.

Réunion à la LFP au sujet de la prime d'éthique

Une réunion est organisée au siège de la Ligue de Football Professionnelle, où sera rendue la décision concernant cette affaire. Si l'histoire judiciaire qui lie Adrien Rabiot et son ancien club joue les prolongations c'est parce que le ​PSG avait fait appel de la première décision prise par la commission juridique de la LFP. Pour rappel, l'instance en question avait rappelé à l'ordre le club parisien sur le non versement de la prime d'éthique (de l'ordre de 40 000 euros).


L'affaire ne connaitra peut-être pas son dénouement lors de cette réunion, puisque en fonction de la décision prise, les représentants du Paris Saint-Germain ainsi que les conseillers d'Adrien Rabiot pourraient décider de porter l'affaire devant le tribunal des prud'hommes. Une hypothèse plus qu'envisageable, compte tenu de la volonté des deux parties de ne rien épargner à l'autre.