Alors qu'il a été officiellement présenté à la presse après sa visite médicale, Gianluigi Buffon s'est dit tout heureux de retrouver sa maison de la Juventus Turin.


"​Je suis très heureux de revenir à la maison, d’avoir l’opportunité de vous embrasser encore une fois. C’est l’un des plus beaux jours de ma vie. Aujourd’hui, j’ai eu la confirmation que la vie est incroyable et que ça vaut la peine de rêver”.


Sobre et efficace, ​Gianluigi Buffon, au moment de partager à la Gazzetta Dello Sport ses premières impressions après son retour à la ​Juventus Turin. En effet, ​comme nous vous l'indiquions jeudi, l'ancien international italien, libre de tout contrat après une saison passée au ​Paris Saint-Germain, a de nouveau traversé la frontière pour rentrer au bercail. Et le bercail, c'est le club piémontais, dont il a brillamment défendu les couleurs pendant 17 années.


À l'époque, en 2001, la Vieille Dame l'avait récupéré à Parme pour 53 millions d'euros. Un record pour un gardien de but. Certes, le légendaire portier n'aura qu'un statut de remplaçant, mais son message posté sur son compte Instagram officiel prouve à quel point "Gigi" est heureux de retrouver "sa" Juve.


"J’ai décidé de revenir. Quand la famille appelle, la seule réponse possible est : «Je suis là». C’est le début d’une nouvelle étape dans mon long parcours. Je reviens à un endroit dont je suis fier de pouvoir dire que c’est la «maison», et je le fais avec un état d’esprit inchangé, avec un amour sans fin et une solide détermination.C’est un nouveau départ. C’est différent du passé, mais avec les mêmes émotions, la même joie. Je reviens à Turin parce que je peux jouer mon rôle. Je reviens parce qu’on ne peut pas refuser l’invitation d’une Dame. Je reviens parce que c’est ma maison !"


Buffon a refusé le numéro 1 et le brassard de capitaine

Mieux encore, alors qu'il revient avec le statut de légende à Turin, il a fait preuve d'une humilité incroyable et d'un geste de très grande classe envers deux de ses coéquipiers. 


"Szczesny voulait me redonner le numéro 1 et Chiellini le brassard de capitaine, mais j’ai refusé car je ne suis pas revenu pour reprendre aux autres ce que j’avais mais pour donner ma contribution"


Avec Adrien Rabiot quelques jours plus tôt, la ​Juventus Turin récupère donc deux anciens Parisiens. En souhaitant au club de la capitale française qu'ils ne lui jouent pas un drôle de tour en Ligue des Champions !


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram @90min_fr