À l'occasion du derby face à Valenciennes (32e journée de Ligue 2), le capo du RC Lens avait lancé un chant jugé homophobe qui avait révolté et poussé le collectif Rouge Direct (lutte contre l'homophobie dans le milieu du sport) à agir. 


Ainsi, les sanctions n'avaient pas tardé à tombé. La commission de discipline de la LFP avait infligé une amende de 50 000 euros au Racing Club de Lens. De plus, la tribune Tony Marek avait écopé d'une fermeture avec sursis.

Ce mercredi 3 juillet, la commission de discipline de la LFP s'occupait cette fois du cas du représentant des supporters à l’origine du chant. La sanction a été communiquée ce jeudi. Tout d'abord, une amende de 10 000 euros avec sursis a été infligée au supporter lensois.


En outre, 5h d'activités d'intérêt général en lien avec les associations luttant contre les discriminations lui seront imposées avant la fin de l’année. Une justification est attendue auprès de la commission de discipline.


Toute l'actu des Sang et Or sur Instagram : @labeautedupubliclensois