​Adil Rami a été écarté du groupe dernièrement par la direction marseillaise. Voici les quatre raisons que le club marseillais avanceraient.


Le défenseur ​marseillais, Adil Rami, ne traverse pas une bonne période. ​Après ses déboires amoureux avec Pamela Anderson (la star a dévoilé des messages privés avec l'ex du footballeur), Rami a maintenant des soucis avec le club olympien. Privé d'entraînement hier alors que tous ses coéquipiers se réunissaient à la Commanderie, le natif de Bastia a eu la mauvaise nouvelle d'entendre qu'il était sous le coup d'une procédure disciplinaire. 


L'Equipe nous en apprend un peu plus en expliquant que Rami risque jusqu'à un licenciement. Le joueur n'est pas autorisé à revenir dans l'enceinte de la Commanderie jusqu'à nouvel ordre. 

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-MONTPELLIER


Les causes de cette mise à l'écart 

Les dirigeants olympiens auraient d'abord été énervés qu'Adil Rami ne soit pas présent au dernier match de championnat à domicile contre Montpellier. Le défenseur était déclaré blessé mais s'est quand même rendu au tournage d'un célèbre jeu télévisé : Ford Boyard. Même s'il avait prévenu le club, et aurait eu l'aval oral de Rudi Garcia. Les dirigeants n'auraient guère apprécié cet écart.


Il est ensuite parti avant la fin du Gala fondation de l'OM et du discours du propriétaire, Frank McCourt en compagnie de son ex-compagne, Pamela Anderson, Il n'aurait pas prévenu sa direction qu'il remettrait un trophée lors de la cérémonie UNFP.

​Enfin, sa passe d'armes avec le média Le Phoceen, a été la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Le joueur marseillais s'est retrouvé premier d'un sondage réalisé par le média dans lequel il était demandé au supporters d'élire le joueur qu'ils avaient le plus envie de voir partir. Adil Rami a fini premier et a tourné une vidéo réaction dans laquelle son chien urine sur le sondage en question.


Néanmoins, aucun de ces arguments ne peut être considéré comme une véritable faute grave. Il y a fort à parier que le club marseillais se sert de ces motifs pour se débarrasser d'un joueur au salaire important. Pas très classe non plus de leur part.