​Après avoir acheté Eden Hazard et tout faire pour recruter Paul Pogba ou d'autres joueurs à plus de 100 millions d'euros, ​le Real Madrid a décidé de mettre à la poche pour satisfaire Zinedine Zidane. Une poche bien remplie par la vente de ses indésirables cet été. 


Des ventes records


Le Real Madrid est sur le point de battre le record de ventes de ces dernières années pour le club. Pourtant, et c'est plutôt surprenant, les Madrilènes n'ont pour l'instant vendu que des indésirables qui ne rentrent pas dans les plans du coach français. Officiellement, le Real a déjà vendu pour 85 millions d'euros au ​mercato


Chelsea a levé l'option d'achat de 50 millions d'euros pour Matteo Kovacic et Marcos Llorente est parti chez le voisin, l'Atlético, contre 35 millions d'euros. Mais les ventes des Merengue sont loin d'être finies. Ainsi, James Rodriguez devrait être vendu à Naples contre 40 millions d'euros. Théo Hernandez se rapproche du Milan AC, qui devrait débourser 20 millions d'euros. Raul De Tomas est lui annoncé à Benfica pour 20 millions d'euros également. 


Déjà plus que la vente de Cristiano Ronaldo


Avec ses trois ventes quasiment actées, le Real Madrid en serait à 165 millions d'euros. De quoi rembourser la moitié des nombreuses recrues (300 millions d'euros). Des ventes très réussies qui devraient durer ces prochaines semaines. Des joueurs comme Lucas Vasquez, Keylor Navas, Nacho Fernandez, Sergio Reguilon, Martin Odegaard, Jésus Vallejo, Mariano Diaz voire Isco et surtout Gareth Bale pourraient quitter le club cet été. De quoi doubler voire tripler le montant des ventes.


Avec la vente des deux joueurs plus les trois prochains probables, le Real Madrid, avec 165 millions d'euros, explose les ventes des dernières années. L'an dernier, avec le départ de Cristiano Ronaldo, notamment, Madrid avait vendu pour 130 millions d'euros. 128 millions en 2017 pour vendre Alvaro Morata et Danilo, entre autres. Le Real a vendu deux fois encore à plus de 100 millions d'euros, en 2013 (113 millions) et 2014 (115 millions)


Pour comparaison, en 2010 les ventes avaient apporté seulement 10,5 millions d'euros, 5,5 millions en 2011, 27 millions en 2012, 15 millions en 2015 et 30 millions en 2016. Après avoir longtemps opté pour garder le même groupe de nombreuses années, les dirigeants madrilènes ont cette fois décidé de faire tourner et alléger l'effectif de ses indésirables. Et surtout de vendre intelligemment.