​Décidé à miser énormément sur son centre de formation dans les prochaines années, l'​Olympique de Marseille a décidé de chambouler totalement ses hommes. Le club vient de nommer Nasser Larguet comme nouveau directeur du centre de formation en lieu et place de Jean-Luc Cassini.


De joueur amateur à directeur de centres de formation


Né au Maroc en 1958, Nasser Larguet a joué au football seulement en amateur en Normandie entre 1980 et 1989. Entraîneur-joueur à l'ES Thury Harcourt, il va rapidement se tourner vers la formation. Entre 1991 et 1995, il devient le directeur du centre de formation du FC Rouen, alors en deuxième division. Les trois saisons suivantes il occupera le même poste dans le très renommé centre de formation de l'AS Cannes. 


Entre 1998 et 2002, Nasser Larguet va retrouver la deuxième division et la Normandie en prenant le centre de formation de Caen. Il ramènera au centre de formation caennaise des joueurs comme l'ancien Marseillais Ronald Zubar, Mathieu Bodmer ou encore Bruno Grougi, entre autres. Après deux ans en tant qu'entraîneur de l'équipe réserve du Havre, le Marocain va revenir à ses premiers amours en reprenant la direction du centre de formation de Strasbourg tout en étant l'un des principaux recruteurs du club alsacien. 


DTN du Maroc


En 2008, Nasser Larguet est appelé par son pays natal pour prendre le poste de directeur national de l'académie Mohamed VI. Une académie crée cette année-là sous l'égide du roi du Maroc avec pour objectif de redonner de la lueur et du souffle au football marocain et former des joueurs qui pourront aider la sélection à gagner au plus haut niveau. 


Nasser Larguet et son staff auront formé plusieurs internationaux marocains dans cette académie comme l'ancien Lillois, Hamza Mendyl (Schalke), l'attaquant Youssef En-Nesyri (Leganes), buteur face à la Côte d'Ivoire à la CAN ce vendredi, ou encore le défenseur central de Dijon, Nayef Aguerd. Après un retour de quelques mois au centre de formation de Caen, Larguet est nommé directeur technique national du Maroc en 2014. 


Apprécié pour sa rigueur, son respect pour l'institution et sa détermination, Larguet prône et demande aux sélectionneurs des différentes sélections marocaines un jeu offensif et plaisant sans hésiter à aller de l'avant. En 2016, celui qui est annoncé comme le DTN le mieux payé d'Afrique, est à l'origine de l'arrivée d'Hervé Renard, alors double champion d'Afrique, à la tête des Lions de l'Atlas. 


Évincé pour ses mauvais résultats


En mai dernier, malgré une génération dorée en A qui a de bonnes chances à la CAN, Nasser Larguet et démis de ses fonctions par sa fédération qui lui reproche des résultats décevants chez les équipes de jeunes, notamment chez les U17 et les espoirs qui ne participeront pas à la CAN. Une éviction qui n'enlève pas les qualités et atouts montrés par le Marocain dans tous les postes qu'il a occupé et apprécié par quasiment tous ses anciens joueurs ou coachs. 


Mandanda, Lassana Diarra, Kevin Gameiro passés par sa formation


Peter Luccin, Jonathan Zebina, Bernard Mendy, Lassana Diarra, Mathieu Bodmer, Steve Mandanda ou encore Kevin Gameiro, entre autres, sont tous des joueurs qui sont passés ou ont été formé par un centre de formation dirigé par Nasser Larguet.


Deuxième choix de ​l'OM derrière le sélectionneur de la France U17, Jean-Claude Guintini, Nasser Larguet aura la lourde tâche de reformer entièrement la formation marseillaise en trouvant notamment les prochains coachs de l'équipe réserve en National 2 et des U19 notamment. Après avoir signé son CDI, qui débutera ce lundi, il va également devoir trouver les nouvelles pépites du football mondial et notamment se rapprocher du continent africain et plus particulièrement le Maroc. Nasser Larguet, qui était également pressenti à Rennes, est la nouvelle pierre angulaire du projet Mc Court.