​Les stades sont devenus des lieux d'expression où chaque supporter peut se montrer tel qu'il est vraiment. Malgré des réglementations strictes, il est rare qu'elles soient respectées par l'ensemble du stade. 


Les nombreux incidents signalés durant en ​Ligue 1 l'exercice 2018/2019 ont fait réfléchir le corps parlementaire. Deux députés Marie-George Buffet et Sacha Houlié ont été chargés d'être rapporteurs d'une mission d'information sur "le régime d'interdiction des stades et le supporteurisme". L'objectif est de discuter avec les groupes de supporters afin de connaître les tenants et aboutissants des réglementations en place. 

Les fumigènes sont interdits dans les stades depuis 1993. Or, nous en voyons d'autant plus ces dernières années. Les sanctions et dispositifs de sécurité n'empêchent pas leur prolifération au sein des enceintes françaises. Sacha Houlié souhaite trouver des solutions dans le cadre de cette mission parlementaire : 


" Je suis en situation de responsabilités, mais je n’oublie pas que j’ai été un supporter de football, de l’OM. J’ai aussi défendu en tant qu’avocat des gens qui faisaient l’objet d’interdictions administratives de stade. Je constate que la loi interdit les fumigènes mais qu’on en voit partout dans les stades. On pourrait trouver des alternatives qui décrisperaient tout le monde " a-t-il expliqué.

Les députés souhaitent également évoquer la responsabilité collective des groupe de supporters permettant la rentrée dans les stades de ces engins pyrotechniques. Houlié et George-Buffet rendront leur verdict, pouvant découler sur un projet de loi autorisant l'utilisation de certains fumigènes, dans 2 à 6 mois.